Proposition des évêques de France : Que nos yeux s’ouvrent ! Quatre vendredis de jeûne et de prière

Chers amis,

En même temps que nous vous envoyions notre mail hier, nous avons découvert la proposition de la conférence des évêques de France

C’est avec joie que nous vous la relayons. Nous les en remercions !

— texte du site des évêques de France —

Le projet de loi révisant la loi de bioéthique revient bientôt devant le Sénat, en deuxième lecture. Le Gouvernement voudrait le faire aboutir sans retard. Ce projet de loi entraîne des risques graves pour notre société en bouleversant l’ordre de la filiation humaine. N’assistons-nous pas à un aveuglement diffus sur la dignité de tout être humain qui vient gratuitement à l’existence et qui doit être accueilli fraternellement ?

Les évêques de France ont souhaité appeler tous les catholiques ainsi que les hommes et femmes de bonne volonté à se tourner vers Dieu en priant et en jeûnant pour Lui demander la grâce de nous ouvrir les yeux à tous et d’être ensemble des artisans du respect de l’être humain dès sa conception.

La Conférence des évêques de France publie ce document préparé par son Groupe bioéthique afin d’aider chacun à vivre en janvier quatre vendredis de jeûne et de prière. Cette démarche spirituelle pourra se vivre chacun chez soi, seul ou en famille, ou, si les normes sanitaires le permettent, en communauté.

Merci à tous,

Patrick RECIPON

Réseau Vie

https://www.facebook.com/reseauviefrance/

Pour la présentation complète et les détails, voici la page du site de l’Église de France présentant cette initiative.

Pour en savoir plus

Assises des Chantiers-Education : « Sobriété et bonheur »

Les Assises 2021 des Chantiers-Education ne pourront pas se tenir en présentiel compte-tenu de la situation sanitaire. Au demeurant, elles se tiendront par visioconférence avec une conférence le vendredi soir et des interventions le samedi matin ouvertes à un public plus large que les référentes et déléguées des Chantiers-Education puisque les administrateurs AFC, présidents d’AFC et de fédération sont également invités à participer. Le samedi après-midi prendra la forme d’ateliers (uniquement pour les référentes et déléguées CE).

Profitez de cette occasion qui vous est donnée de bénéficier de conférences et d’interventions de qualité  sur l’éducation !

>>> Inscription sur Hello Asso

Le programme

* Vendredi 22 janvier soir :

20h30 :  introduction des Assises par le Collège

20h45 :  conférence de Jean-Noël Dumont

21h45 : prière animée par Claire Gilles

Ouvert aux référentes et déléguées, responsables-animatrices, administrateurs AFC, présidents d’AFC et de fédération

*Samedi 23 janvier matin :

8h50-9h : accueil des participants

9h00 : présentation de la matinée par Bénédicte Boudineau et Marie Legrand

9h15 : intervention de Pascale Morinière

9h30 : intervention du Frère Philippe Verdin

10h00 : pause

10h15 : atelier Benjamin Pavageau

12h30 : petit mot de conclusion

Ouvert aux référentes et déléguées, responsables-animatrices, administrateurs AFC, présidents d’AFC et de fédération

*Samedi 23 janvier après-midi

14h : mot d’introduction

14h15 : ateliers animés par Gaëlle Baldassari

suivi d’un temps en région

16h : conclusion

*Ouvert exclusivement aux référentes et déléguées.

Communiqué de presse Lettonie : la FAFCE soutient l’amendement de la Constitution en faveur du mariage et de la famille

 
Bruxelles, le 13 janvier 2021

« Nous soutenons les efforts des législateurs lettons en faveur de la reconnaissance du mariage comme l’union stable d’un homme et d’une femme, à la base de la famille, dans sa loi fondamentale«  – ce sont les mots du Président de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE), Vincenzo Bassi, concernant les modifications constitutionnelles soumises dans ce sens à la Saeima (Parlement letton).

Ce changement serait dans la même ligne que d’autres Constitutions européennes (Bulgarie, Croatie, Hongrie, Pologne et Slovaquie). « Ce type de changements peut être le signe positif de sociétés démocratiques vivantes et matures. Nous espérons réellement que le Parlement letton ira dans cette direction« , a déclaré Cornel Barbut, Vice-Président de la FAFCE.

Le Président d’honneur de la FAFCE, Antoine Renard, a également déclaré : « La reconnaissance de la famille en tant qu’institution de base de la société revient également à reconnaître le rôle crucial qu’un homme et une femme, engagés dans une union stable par le mariage, jouent en étant ouverts à la vie et – en tant que parents – dans l’accueil, la prise en charge et l’éducation de leurs enfants. Leur engagement contribue directement à la croissance économique et sociale et garantit un avenir durable pour l’ensemble de la communauté nationale et humaine« .

Le Président Vincenzo Bassi conclut : « La pandémie actuelle a démontré à tous et de manière claire le rôle génératif de la famille : il s’agit d’un moment favorable pour les législateurs, de tout parti politique, de reconnaître ce simple fait. Il n’est pas question ici d’idéologie. Tous devraient souhaiter ce changement constitutionnel, qui, nous l’espérons, apportera des fruits concrets aux familles lettones grâce à des politiques favorables à la famille« .

Les données publiées le 22 décembre 2020 par le Bureau central de statistiques letton montrent que 21,6 % de la population lettone était menacée de pauvreté en 2019 et que le risque de pauvreté avait augmenté pour les familles avec des enfants. Cette situation ne fera malheureusement que s’empirer après la crise actuelle. L’amendement constitutionnel qui sera discuté par la Saeima souligne également que l’État « fournit une assistance spéciale aux enfants handicapés, aux enfants laissés sans soins parentaux et aux victimes de violence« .

Si la Commission des affaires juridiques décide de poursuivre cette procédure ce jeudi, la proposition devra obtenir une majorité de 2/3 dans les trois lectures pour pouvoir être adoptée.
 

Contact :
Nicola Speranza
Secrétaire Général de la FAFCE
n.speranza@fafce.org
+32 498 46 02 20