Soutenir les familles ukrainiennes avec la Fédération des AFC en Europe

Voici le message de Vincenzo Bassi, président de la Fédération des AFC en Europe, dont la Confédération nationale des AFC est membre :

À la suite de l’appel pour la paix en Ukraine de la FAFCE de la semaine dernière, les membres et associations partenaires de notre Fédération souhaitent s’engager concrètement en faveur des familles ukrainiennes fuyant la guerre. En tant qu’associations de familles, nous avons à cœur la responsabilité d’aider nos frères et sœurs dans le besoin.

Pour cette raison, nous vous serions reconnaissants de nous aider en faisant un don à la FAFCE, don qui sera entièrement reversé à nos contacts en Ukraine, et à deux associations travaillant sur le terrain, qui ont demandé notre soutien et que nous allons vous présenter ci-dessous.

Un partenaire de la FAFCE, la Fondation Madrina, a lancé un plan d’urgence pour aider directement les familles ukrainiennes, avec l’extension de son projet Pueblos Madrina. Ce programme avait initialement été lancé pour créer des projets de vie durables pour des familles espagnoles se trouvant en risque de pauvreté et d’exclusion sociale dans des grandes villes. La Fondation Madrina propose à ces familles de les relocaliser dans des zones rurales, et de faciliter leur insertion professionnelle dans ces lieux. Face à la situation en Ukraine, la Fondation Madrina souhaite utiliser son expérience de soutien aux familles espagnoles, cette fois-ci au profit des familles ukrainiennes. La Fondation leur apportera tout d’abord des denrées alimentaires et des vêtements, principalement pour les enfants (aliments pour bébés, produits d’hygiène, équipement médical, vêtements et manteaux). Le plan prévoit également un transport humanitaire des familles ukrainiennes vers l’Espagne, où elles seront accueillies, en coordination avec les autorités locales espagnoles.

Un autre partenaire de la FAFCE, Ai.Bi. Amici dei Bambini, a immédiatement pris des mesures pour aider les enfants et les familles en Ukraine, pays au sein duquel il opère depuis 1999, par le biais de la Fondation Friends of Children Ukraine, basée à Kiev. Si la guerre est toujours une tragédie, l’expérience des enfants sans famille est d’autant plus difficile qu’ils ne peuvent avoir le réconfort de l’étreinte de leur parent. #CHILDREN4PEACE est une campagne de solidarité d’urgence d’Ai.Bi., qui vient en aide aux enfants accueillis dans les orphelinats en Ukraine et aux familles en fuite, trouvant refuge en Moldavie ou arrivant en Italie. (…).

Pour conclure, nous restons unis dans la prière pour la paix en Ukraine et pour la conversion de nos cœurs. Nous nous confions tout particulièrement, avec toutes les parties concernées – tant en Ukraine qu’en Russie – au Cœur Immaculé de Marie.

Bientôt les élections présidentielles (1/2) : pour un choix éclairé, découvrez le site www.comparateurelection2022.fr des AFC !

Les propositions de chaque candidat sont mises en regard des 44 propositions des AFC pour la famille.

La page est complétée au fur et à mesure des annonces des candidats. Pour aider les visiteurs à faire le bon choix, des articles, podcasts et vidéos complètent ce mini-site.

A visiter régulièrement !

Vous avez des enfants entre 18 et 25 ans ? Proposez-leur un week-end à Paris avec AFC jeunes les 11-13 mars !

Parents, vous souhaitez que vos jeunes de 18-25 ans se forment à l’anthropologie chrétienne et à la culture de vie, qu’ils fassent de belles rencontres ?

Invitez-les à vivre un week-end d’expériences enrichissantes en plein coeur de Paris du vendredi 11 mars 19h au dimanche 13 mars 16h.

Au programme :

Vendredi 11 mars

  • 19h : Accueil au Café Joyeux sur les Champs-Elysées, apéro et dîner

Samedi 12 mars

  • Atelier d’éloquence avec Laura Sibony (Fondatrice de École de la Parole)
  • Témoignage de Paul Sugy, journaliste au Figaro : « Comment la foi peut éclairer un engagement professionnel « 
  • Balade dans Paris en Segway
  • Expérience de maraudes auprès des personnes sans-domicile

Dimanche 13 mars

  • Rencontre avec Mgr Rougé, évêque du diocèse de Nanterre
  • Messe
    (Fin à 16h).


Hébergement à l’auberge de jeunesse ADVENIAT, près des Champs-Elysées.

60 € tout compris (sauf transports)

(Réservé aux 18-25 ans)

Renseignements :  Bénédicte 06 21 48 29 45

Fêtes de Noël et de fin d’année : des repères pour acheter « sûr »

Tous les ans à l’approche des fêtes de fin d’année, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes publie une brochure rassemblant ses conseils et recommandations.

Ce guide pratique fournit des conseils pour l’achat des produits les plus couramment achetés pendant les fêtes de fin d’année, tels que les produits alimentaires, les boissons, les sapins et les décorations, les jeux et jouets, les coffrets cadeaux et les produits multimédia.

Communiqué de presse : Les AFC reçues à l’Élysée

Hier, mercredi 13 octobre, une délégation des Associations Familiales Catholiques a été reçue à l’Élysée par le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, et plusieurs de ses proches conseillers.


Un an après un premier rendez-vous, nous sommes venus redire que la famille est une promesse d’avenir pour notre société et non une réalité du passé. Les familles stables, durables, ouvertes à la vie, attentives à l’écologie sont la solution aux défis actuels.


Nous avons rappelé que la structure intime de la société n’est pas constituée de  » foules solitaires « , voire de segments clientélistes à satisfaire, mais de familles qui permettent, et elles seules, l’enracinement de chaque personne et, de proche en proche, tissent la trame de notre société. L’Etat se doit d’aider les familles à faire ce qu’elles seules savent mettre en œuvre : la solidarité de proximité comme l’épidémie de la Covid-19 l’a magistralement démontré.


Nous sommes revenus sur la loi de bioéthique et avons demandé que la France porte l’abolition mondiale de la GPA


Nous avons demandé aussi de considérer l’IVG comme un problème de santé publique et de mettre en place une véritable politique de prévention.


Nous avons également fait remarquer que la politique familiale attend des mesures très fortes en faveur de la natalité car la relance ne peut être seulement économique. Elle doit aussi investir dans l’écosystème naturel de chacun, la famille.  Développer la politique familiale n’est pas une dépense de plus mais un investissement pour l’avenir.


Nous avons abordé la question de la liberté scolaire et de la protection des mineurs contre la pornographie.


Enfin, nous avons plaidé pour le développement des soins palliatifs plutôt que la légalisation de l’euthanasie qui entraînerait de facto le constat que certains sont de trop dans la société. Il nous a été répondu que la question n’était  » pas mûre « .

Nous continuerons donc à être extrêmement attentifs à cette ligne rouge avec le candidat Macron, comme avec tous les autres candidats.