Pour nourrir ses vacances en famille : les Familiades (Lisieux, 26-28 août) et bien d’autres propositions à découvrir…

Cette année, les AFC proposent aux familles de se retrouver à Lisieux (14), dans les pas de Ste Thérèse et de la famille Martin, du vendredi 26 août à 13h30 au dimanche 28 août 14h.

Au programme : Présence de Fabrice Hadjadj (philosophe) – Conférence d’Aymeric Pourbaix (journaliste CNews) – Échange avec Thibault Bazin (député) – Ateliers – Découverte de la région et de la famille Martin – Balades en famille – Temps en famille – Apéros et repas conviviaux – Atelier conso, jeux, veillée, rencontres/découverte avec les intervenants adultes… pour les enfants

Collecte la Mère et l’Enfant 2022 : vous pouvez encore donner !

Depuis plus de 30 ans, l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) organise chaque année la Collecte « la Mère et l’Enfant ».

Les Associations Familiales Catholiques, adhérentes de l’Unaf, se mobilisent donc pour cette Collecte. Seront ainsi soutenues, grâce à votre générosité, des futures mères en détresse ou des mères ayant un enfant autiste, handicapé ou souffrant de maladie grave. Votre don permettra d’apporter à ces familles fragilisées un foyer chaleureux, des aides matérielles, un soutien psychologique…

La Fédération des AFC du Rhône vous invite à soutenir tout particulièrement la Maison de Louise, Marraine et vous, ou la Maison de Marthe et Marie, qui sont toutes les trois très actives sur notre département.

Législatives (12 et 19 juin) : découvrez le questionnaire envoyé aux candidats dans le Rhône

La Fédération des Associations Familiales Catholiques du Rhône a souhaité interpeller les différents candidats aux élections législatives.

Pour cela, ont été sélectionnées certaines des 44 propositions élaborées par la Confédération Nationale des AFC : rassemblées en un questionnaire, elles ont été adressées aux candidats des 14 circonscriptions du Rhône.

Le questionnaire interroge les candidats dans 4 domaines : famille vivante, famille solidaire, famille écologique, famille durable. Certaines propositions sont accompagnées d’une demande d’engagement du candidat (engagement à défendre et voter une loi qui porterait ladite proposition, même en cas de consigne de vote contraire de son parti ; engagement à être présent à l’Assemblée pendant les débats et le vote de la loi).

Famille vivante : La famille est le lieu premier de l’éducation des enfants, elle a besoin de confiance et de liberté pour mettre au monde et faire grandir les générations futures.

1) Renforcer les recherches médicales relatives à l’infertilité médicale, tant masculine que féminine, liée notamment à nos modes de vie ou aux questions environnementales, pour mettre en œuvre des politiques de prévention adaptées et des recherches tournées vers les traitements visant à restaurer la fertilité (Naprotechnologies) et à maîtriser naturellement sa fécondité.

2) Réaliser une étude épidémiologique de grande ampleur permettant de connaitre les facteurs de risque de recourir à une IVG et mettre en place des politiques de prévention. Mieux faire connaître l’accouchement sous le secret.

3) Abroger la loi qui autorise l’IVG à 14 semaines et le rétablir à 12 semaines. Abroger la loi qui autorise l’IVG jusqu’au terme pour cause de détresse sociale ou psychologique de la mère.

4) Question avec engagement : Interdire la Gestation pour autrui (GPA) au niveau international au nom de la non-marchandisation du corps de la femme et du respect de la dignité de l’enfant.

5) Lutter contre l’exposition aux sites pornographiques et mener des études scientifiques pour objectiver la corrélation entre les difficultés psycho affectives, la violence dans les relations hommes-femmes, les échecs conjugaux et l’exposition précoce à la pornographie.

6) Question avec engagement : Pour pratiquer l’instruction en famille, supprimer l’autorisation préalable des recteurs applicable à la rentrée 2022 et revenir au régime déclaratif, afin de préserver la liberté fondamentale d’instruction des parents.

7) Abroger la loi sur les thérapies de conversion qui prive les parents de leur responsabilité éducative au bénéfice d’autres adultes (influenceurs, médecins…) et interdire les traitements et les opérations de changement de sexe pour les mineurs.

Famille solidaire : La famille est le lieu premier de la solidarité, elle mérite une aide particulière des politiques publiques qui reconnaissent ainsi son rôle majeur pour l’avenir de toute la société.

1) Question avec engagement : Considérer la famille comme la cellule de base de la société (et non comme une niche fiscale) et la soutenir en remontant le plafond du Quotient Familial à 2500€ par demi-part.

2) Question avec engagement : Supprimer la mise sous conditions de ressources des allocations familiales et indexer l’évolution des prestations familiales sur celle des salaires. Étendre le bénéfice des allocations familiales jusqu’aux 22 ans des enfants à charge et maintenir les allocations familiales au dernier enfant.

3) A cette fin, réserver les excédents de la branche famille de la CNAF, à la branche famille.

4) Prévoir un pourcentage minimum de logements familiaux et intermédiaires, au même titre qu’un pourcentage de logements sociaux afin de permettre aux familles nombreuses de se loger ou d’accueillir des parents âgés.

Famille écologique : La famille voit loin, elle a conscience que la consommation doit être raisonnée, responsable afin de préserver les générations futures.

1) Question avec engagement : Réaffirmer l’indisponibilité du corps humain et des produits du corps humain et condamner les démarches commerciales de sociétés étrangères en France.

2) Question avec engagement : Interdire les recherches sur les embryons humains et les cellules d’embryons humains. Favoriser la recherche sur les embryons animaux sur leurs propres espèces.

3) Question avec engagement : S’opposer à toute légalisation de l’euthanasie, du suicide assisté, de la mort librement choisie, auto administrée, donnée par compassion ou par amour.

Famille durable : La famille fait face aux crises, aux aléas de la vie, la pandémie de la Covid l’a montré. Quand les couples sont stables, unis, c’est toute la société qui en bénéficie.

1) Inciter les couples en difficulté à recourir au conseil conjugal en faisant prendre en charge par la CAF (Caisse des allocations familiales) les 3 premières séances.

2) Donner le choix entre un congé court bien rémunéré (1 an rémunéré à 75% de la rémunération annuelle, à prendre indifféremment par l’un ou l’autre conjoint qui pourraient aussi se le partager) et un congé long de 3 ans indemnisé 600€/mois.

3) Prendre en compte le travail utile non rémunéré pour la couverture sociale et le calcul des retraites. Veiller à ce que les personnes qui ont arrêté de travailler pour élever leurs enfants aient des retraites équitables par rapport à celles qui ont eu des carrières sans interruption.

4) Offrir un vrai choix entre les modes de garde avec un niveau d’aides publiques équivalentes quel que soit le mode de garde choisi.

5) Question avec engagement : Abroger les différentes lois d’état d’urgence votées lors de la pandémie.

Soutenir les familles ukrainiennes avec la Fédération des AFC en Europe

Voici le message de Vincenzo Bassi, président de la Fédération des AFC en Europe, dont la Confédération nationale des AFC est membre :

À la suite de l’appel pour la paix en Ukraine de la FAFCE de la semaine dernière, les membres et associations partenaires de notre Fédération souhaitent s’engager concrètement en faveur des familles ukrainiennes fuyant la guerre. En tant qu’associations de familles, nous avons à cœur la responsabilité d’aider nos frères et sœurs dans le besoin.

Pour cette raison, nous vous serions reconnaissants de nous aider en faisant un don à la FAFCE, don qui sera entièrement reversé à nos contacts en Ukraine, et à deux associations travaillant sur le terrain, qui ont demandé notre soutien et que nous allons vous présenter ci-dessous.

Un partenaire de la FAFCE, la Fondation Madrina, a lancé un plan d’urgence pour aider directement les familles ukrainiennes, avec l’extension de son projet Pueblos Madrina. Ce programme avait initialement été lancé pour créer des projets de vie durables pour des familles espagnoles se trouvant en risque de pauvreté et d’exclusion sociale dans des grandes villes. La Fondation Madrina propose à ces familles de les relocaliser dans des zones rurales, et de faciliter leur insertion professionnelle dans ces lieux. Face à la situation en Ukraine, la Fondation Madrina souhaite utiliser son expérience de soutien aux familles espagnoles, cette fois-ci au profit des familles ukrainiennes. La Fondation leur apportera tout d’abord des denrées alimentaires et des vêtements, principalement pour les enfants (aliments pour bébés, produits d’hygiène, équipement médical, vêtements et manteaux). Le plan prévoit également un transport humanitaire des familles ukrainiennes vers l’Espagne, où elles seront accueillies, en coordination avec les autorités locales espagnoles.

Un autre partenaire de la FAFCE, Ai.Bi. Amici dei Bambini, a immédiatement pris des mesures pour aider les enfants et les familles en Ukraine, pays au sein duquel il opère depuis 1999, par le biais de la Fondation Friends of Children Ukraine, basée à Kiev. Si la guerre est toujours une tragédie, l’expérience des enfants sans famille est d’autant plus difficile qu’ils ne peuvent avoir le réconfort de l’étreinte de leur parent. #CHILDREN4PEACE est une campagne de solidarité d’urgence d’Ai.Bi., qui vient en aide aux enfants accueillis dans les orphelinats en Ukraine et aux familles en fuite, trouvant refuge en Moldavie ou arrivant en Italie. (…).

Pour conclure, nous restons unis dans la prière pour la paix en Ukraine et pour la conversion de nos cœurs. Nous nous confions tout particulièrement, avec toutes les parties concernées – tant en Ukraine qu’en Russie – au Cœur Immaculé de Marie.