Communiqué de Presse FAFCE : Reconstruire l’Europe à partir de la Famille – Résolution du Conseil de Présidence de la FAFCE

Nous publions ci-dessous la Résolution du Conseil de Présidence de la FAFCE, réuni hier.

Mdina, Malte, 15 mai 2019, Journée Internationale de la Famille

Les élections européennes sont une occasion unique pour toutes les familles de faire entendre leur voix et d’affirmer que la famille est le point de départ pour reconstruire les relations et la société en Europe. Pour cette raison, la FAFCE a lancé la campagne « Vote for the Family », avec un manifeste nommé « Stronger Families for Flourishing Societies » (« Des familles fortes pour une société florissante ») qui a été proposé à tous les candidats pour les élections européennes. Les noms des signataires sont publiés à partir d’aujourd’hui sur http://voteforfamily2019.eu/jpsearch.

Rappelant sa résolution du Conseil d’Administration pour un printemps démographique (Vienne, 13 avril 2018), demandant de mettre la famille au centre des politiques nationales pour que l’hiver démographique puisse devenir un printemps démographique et façonne le futur de l’Europe;

Rappelant sa Déclaration de son 20ème anniversaire – les familles sont le trésor de l’Europe et la pierre angulaire du futur (Rome, 31 mai 2017), appelant les Gouvernements des Etats Européens à promouvoir et à créer des politiques familiales au niveau national et à promouvoir des politiques européennes pro-famille,tout en respectant le principe de subsidiarité ;

Considérant que les familles doivent avoir une conscience toujours plus vive d’être les «protagonistes» de ce qu’on appelle «la politique familiale» et assumer la responsabilité de transformer la société (Exhortation Apostolique Familiaris Consortio, 22 novembre 1981) ;

Considérant que le « capital famille » est appelé à imprégner les relations économiques, sociales et politiques du continent européen (Discours du Pape François à la FAFCE, 1er juin 2017) ;

Considérant la déclaration des évêques de la COMECE en vue des élections européennes de 2019 (12 février 2019), déclarant que les problèmes de démographie doivent redevenir un sujet central. La question concerne la natalité aussi bien que le vieillissement ;

Notre Conseil de Présidence, réuni à Malte, un des rares pays européens qui continue à protéger la dignité humaine des enfants à naitre, invite avec espoir toutes les familles d’Europe :

1. A vérifier les noms des candidats qui ont signé le manifeste de la FAFCE et qui se sont engagés à reconnaitre systématiquement le rôle fondamental de la famille comme unité de base de la société et son importance dans le développement de l’enfant.

2. De faire entendre leur voix durant les élections européennes à venir et de voter dans leur pays respectif en conformité avec leur conscience.

3. De prendre leur responsabilité pour devenir des acteurs de la politique familiale locale, en s’investissant dans des associations familiales et en sensibilisant au sujet du printemps démographique à tous les niveaux.

4. A être protagoniste de politiques familiales innovantes, en considérant la famille comme le noyau qui donne vie à tous les autres secteurs de la société (éducation, économie et emploi).

5. A contribuer au débat public européen, en rappelant que la seule société capable d’assurer un avenir est celle qui respecte la dignité humaine de la personne et de la famille, celle qui prend soin des pauvres et de l’environnement.

Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) Square de Meeus, 19 B-1050 Bruxelles BELGIQUE info@fafce.org

Des nouvelles de la FAFCE en lien avec la campagne pour les élections européennes

Bruxelles, le 20 avril 2019

Chers amis,

Avec ce message je voudrais vous adresser les meilleurs vœux de Pâques, de la part de toute la Fédération des Associations familiales catholique en Europe (FAFCE).

Les événements des derniers temps ont marqué profondément les esprits de beaucoup en Europe, bien au-delà des chrétiens pratiquants, et ils nous ont en quelque sorte préparés à la célébration de la Résurrection de Notre Seigneur.

La Cathédrale de Notre-Dame de Paris, incendiée pour des causes encore inconnues au début de cette semaine sainte, a remis de la lumière sur nos racines chrétiennes, des racines vivantes à partir desquelles nous sommes appelés à travailler pour la renaissance de notre continent. Les cendres sur l’Ile de la Cité nous rappellent les cendres spirituelles de l’Europe. Il est urgent de dépasser toute sorte de conformisme et de laïcité faussée. Comme l’a affirmé l’archevêque de Paris, Mgr. Michel Aupetit, « cette cathédrale a été édifiée au nom du Christ. C’est une somme de pierres habitées d’un esprit. Ce n’est pas un bâtiment fonctionnel. Certaines sculptures sont dans des endroits qu’on ne peut pas voir, c’est bien pour quelque chose de plus grand et de plus beau ! ». Comment ignorer cette réalité dans une Europe en quête de sens ? Comment tourner le regard face à l’ignorance dans laquelle sont maintenus la famille, les plus démunis, les enfants à naître ?

Les associations familiales catholiques (AFC) de toute l’Europe travaillent pour porter une réponse fondée sur le réel. Elles ne sont pas un lobby et ne représentent pas des intérêts particuliers. Les AFC rappellent à tous le rôle fondamental de la famille pour le bien commun.

C’est pour cette raison que nous intervenons dans le cadre de l’actuelle campagne pour les élections européennes avec un manifeste que nos membres proposent à tous les candidats, en appelant à un pacte pour la natalité, comme nous avons eu l’occasion de l’annoncer dans les mois passés

lien pour le lire en français :http://voteforfamily2019.eu/sites/default/files/manifesto%20francese%281%29.pdf

Les raisons de l’hiver démographique actuel ne peuvent pas se réduire à de simples analyses économiques et financières : nous devons admettre que la baisse de natalité de nos Pays dévoile un vide culturel et une forme aigue de désespérance. Le 14 et le 15 mai le Conseil de Présidence de la FAFCE sera réuni à Malte pour sa réunion de Printemps : c’est de là que, dix jours avant les élections européennes, nous lancerons un appel à toutes les familles en Europe et ferons connaître les noms des candidats qui auront signé notre manifeste (publiés sur http://voteforfamily2019.eu/?language=fr).

Nous ne pouvons continuer à faire ce travail que grâce au soutien des membres de notre Fédération et à la générosité de beaucoup d’entre vous. Vous en remerciant, nous nous permettons de renouveler notre demande de soutien économique : considérez votre contribution, petite ou grande, comme une contribution à la reconstruction de notre continent, pour l’avenir de nos enfants. Nous vous remercions surtout pour votre soutien dans la prière, car face aux cendres spirituelles nous avons avant tout besoin d’outils spirituels.

Que les festivités pascales nous nous donnent du zèle pour accomplir la mission qui nous est confiée.

Joyeuses Pâques,

Antoine Renard Président

Communiqué de presse de la FAFC Europe : Le Conseil de la Présidence de la FAFCE à Bruxelles pour promouvoir la famille, écosystème pour la vie culturelle

Bruxelles, le 14 Novembre 2018

Les membres de la FAFCE se sont réunis la semaine dernière à Bruxelles, les 6 et 7 novembre, pour tenir leur réunion biannuelle. Dans le cadre de cette réunion, une conférence de haut niveau s’est tenue au Parlement européen sous l’égide des députés Anna Zaborska (PPE, Slovaquie) et Luigi Morgano (S&D, Italie), en coopération avec la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE). A l’occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, cette conférence était centrée sur la famille, écosystème pour la vie culturelle en Europe et a eu lieu sous le patronage du Parlement européen et du Comité Economique et Social européen.
Le président du Comité Economique et Social européen, Luca Jahier, a prononcé un discours d’ouverture en déclarant que la « famille est vraiment le berceau de la promotion de la culture. En prendre conscience permettra de s’assurer que les valeurs de notre patrimoine culturel européen soient transmises par les parents à leurs enfants ». Le président de la COMECE, Archevêque de Luxembourg, Jean-Claude Hollerich, SJ, est intervenu, arguant de son expérience récente vécue au Synode sur la jeunesse (qui s’est tenu au Vatican du 3 au 28 octobre) et a évoqué le désir des jeunes de fonder une famille et leurs peurs devant tous les défis à affronter. Le Sous-secrétaire du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, Gabriella Gambino, a délivré un message de la part du Préfet, le Cardinal Kevin Farrell, et a prononcé une belle intervention sur la famille comme lieu de transmission culturelle : « L’un des plus grands défis de notre temps » a-t-elle expliqué, «est précisément d’expliquer à nos enfants qu’une famille bâtie sur la fidélité et l’indissolubilité du mariage est vraiment notre seule chance de construire une société fondée sur la vérité et le bien commun ». Franco Nembini, auteur et éducateur, a fait part de sa riche expérience personnelle bâtie sur ses contacts avec les jeunes, et a souligné le trésor que représente notre patrimoine commun chrétien européen dans la construction de l’avenir. Le Frère Olivier Poquillon, OP, Secrétaire général de la COMECE, a lui aussi apporté sa contribution en affirmant son espoir que la famille soit au cœur des débats afin que l’homme soit au cœur de nos société. Le Vice-Président de la FAFCE, Algirdas Petronis, a rappelé l’engagement des AFC pour promouvoir le rôle fondamental des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants, et pour réclamer des politiques en faveur de la famille dans toute l’Europe. Dans cette optique, il a annoncé le lancement d’un manifeste européen qui sera proposé à tous les candidats aux prochaines élections européennes (les 23 et 26 mai 2018). Antoine Renard, président de la FAFCE, a clôturé la conférence en insistant sur le fait que l’Europe a besoin de confiance et qu’elle doit commencer à promouvoir un nouveau modèle de vie culturelle qui parte de la cellule de base de notre société qu’est la famille : « Les hommes politiques doivent faire confiance aux familles, et les familles leur feront confiance ».
Le Conseil de Présidence s’est réuni après cette passionnante conférence et s’est penché sur la stratégie à adopter et sur les actions futures de la Fédération.
Pour la première fois, un membre Slovène a participé à cette réunion : l’Institut Iskreni. La Fédération Italienne des jardins d’enfants (Federazione Italiana delle scuole materne, FISM) a été acceptée comme membre de plein droit de la FAFCE. Des invités en provenance de Lettonie, des Pays-Bas et d’Ukraine ont également assisté à cette réunion.
Le Conseil de Présidence de la FAFCE a également élu le nouveau bureau pour les trois ans à venir :
Antoine Renard (Confédération nationale des Associations familiales catholiques, CNAFC, France) a été confirmé en tant que Président.
– Cornel Barbut (Association Familiale catholique Vladimir Ghika, Roumanie) et Vincenzo Bassi (Forum des Association Familiales, Italie) ont été élus vice-présidents.
Alfred Trendl (Katholische Familienverband, KFÖAutriche) a été élu Trésorier.
La FAFCE va désormais concentrer ses efforts sur les prochaines élections européennes et demander aux candidats de s’engager personnellement à placer la dignité de la famille au centre des politiques publiques européennes.
Nicola Speranza, Secrétaire Général

Communiqué de Presse FAFCE – Référendum sur le mariage en Roumanie : Dites oui à l’avenir !

Bruxelles, le 1er Octobre 2018

Les 6 et 7 octobre, le peuple de Roumanie sera invité à voter par référendum sur le mariage. Si ce référendum réussit à atteindre le seuil minimum de participation de 30% des votants, l’article 48 de la Constitution Roumaine sera modifié et spécifiera que le mariage est l’union entre un homme et une femme.La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) conjointement avec son membre roumain, l’Association Familiale Catholique « Vladimir Ghika », a travaillé au cours de ces deux dernières années au soutien de l’organisation de ce référendum qui représente un signe d’espoir pour toute l’Europe.

Dans ce contexte la FAFCE souligne la nécessité de respecter la liberté d’expression en démocratie : ce respect est requis pour tout individu vivant en Roumanie ou l’extérieur du pays, en particulier par les institutions et les organisations œuvrant en vue du Bien Commun.

La FAFCE encourage vigoureusement tous les citoyens roumains à participer à ce référendum et à voter OUI : le mariage, en tant qu’union d’un homme et d’une femme, est la seule institution capable de fournir le renouvellement générationnel indispensable à nos sociétés.

Chers amis Roumains, nous vous en prions, dites oui à la famille, dites oui à l’avenir

La voix des familles européennes par Antoine Renard

Bruxelles, le 19 juillet 2018

« Au cours de l’année 2017, davantage de décès que de naissances ont été enregistrés dans l’UE (5.3 million de décès et 5.1 million de naissances), ce qui signifie que le changement naturel de la population de l’UE était négatif”. Il s’agit du constat froid élaboré la semaine dernière par Eurostat. Depuis deux ans déjà, en effet, le nombre de cercueils dépasse celui de berceaux en Europe, tel que dénoncé par la Fondation Robert Schuman dans son étude intitulée Europe 2050 : suicide démographique.

Ces faits sont ignorés par la plupart des décideurs politiques en Europe, malgré les preuves évidentes de leurs conséquences sur l’avenir: la consommation, la croissance économique et les systèmes de retraite ne représentent que certains aspects touchés par le dit hiver démographique. Pour cette raison notre Conseil de Présidence a rendu une Résolution sur le printemps démographique, que nous avons pu présenter au Parlement Européen à l’occasion de la Journée Internationale de la Famille (le 15 Mai 2018). Dans tous les secteurs, ensemble avec tous nos membres, nous demandons aux dirigeants européens de “Mettre en œuvre une politique qui reconnaisse la place unique, fondamentale et irremplaçable de la famille dans la société…”

Pour cette raison, nous défendons un meilleur équilibre entre les temps en famille et de travail, comme nous l’avons fait récemment avec la COMECE et Caritas Europa. En effet, le Conseil de l’Union Européenne a approuvé l’approche générale sur une directive sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour les parents et aidants. Plus récemment, la Commission sur l’Emploi et les Affaires Sociales du Parlement Européen a adopté son rapport sur le sujet. Nous allons continuer de suivre cette procédure, puisque nous constatons que la directive proposée se concentre davantage sur les carrières et les revenus, plutôt que sur la responsabilité des parents et des entreprises à l’égard des plus faibles dans nos sociétés.

Dans cette logique, la FAFCE accueille favorablement la résolution récemment adoptée à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, qui reconnaît “que la maternité et la parentalité constituent des contributions essentielles et positives pour la société, qui ne doivent pas être considérées d’un point de vue négatif ni en aucune manière comme un obstacle au déroulement de carrière”. Cette même résolution demande aux Etats “de prendre en compte les tâches ménagères et de soins non rémunérées dans le système de retraite, de manière à garantir un traitement adéquat pour les femmes et les hommes qui choisissent d’avoir des responsabilités de soins aux personnes”. Nous sommes appelés à transmettre ces messages et faire appliquer ces propositions au niveau national.

Portant un regard sur les prochaines activités de la Fédération, nous allons poursuivre celles-ci en nous focalisant sur deux axes principaux : la culture et l’économie. Dans chacun de ces domaines nous allons souligner le rôle de la famille comme cellule fondamentale de la société et nous ferons des propositions concrètes, spécialement en vue des prochaines élections européennes en mai 2019.

Sur le volet économique, je suis heureux d’annoncer que grâce à notre partenariat avec la Fondation Sallux et le Comité économique et social européen, nous progressons dans le projet “Famille & Economie”. Cette fois-ci nous aurons un évènement à Bruxelles le 16 octobre intitulé “Famille et Finance: une alliance possible ?”, rassemblant des experts de toute l’Europe pour discuter de comment construire un environnement financier qui soit davantage en faveur de la famille sur notre continent.

A l’occasion de la prochaine réunion du Conseil de Présidence de la FAFCE, le 6 novembre prochain, à Bruxelles, nous accueillerons le Cardinal Kevin Farrell, Préfet du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, qui prononcera un discours lors d’une conférence de haut niveau au Parlement Européen sur “La famille: écosystème pour la vie culturelle en Europe”, dans le cadre de l’année européenne du patrimoine culturel.

Mais, avant tout cela, nous irons à Dublin, pour la Rencontre Mondiale des Familles (21-26 août). La FAFCE sera activement présente avec un stand et une intervention. Nous croyons fortement dans l’importance de ce rassemblement pour annoncer la beauté de la famille, et nous estimons la valeur prophétique du choix du Pape François de l’organiser dans un pays blessé par une série de changements législatifs historiques, dénaturant l’institution du mariage civil en 2015 et, en mai dernier, abrogeant le droit à la vie des enfants à naître.

En amont de tous ces défis, nous ne pouvons pas éviter d’évoquer le combat spirituel qui est très grand et qui fait parti d’un plan mystérieux: c’est pourquoi nous avons décidé de répondre à l’appel du Pape François pour une intention universelle de prière pour le mois d’août, une intention qui est très proche du travail de notre Fédération: « Pour que les décisions économiques et politiques protègent les familles comme trésor de l’humanité ». Puis-je vous rappeler, aussi, qu’une sainte messe est célébrée chaque matin au sanctuaire de Jasna Gora pour toutes nos familles, grâce à nos amis polonais.

Toutes nos activités ne seraient pas possibles sans votre soutien dans la prière. Il s’agit là d’une première manière de rejoindre nos efforts. Si vous le désirez vous pouvez aussi nous soutenir financièrement, ainsi que par un engagement auprès de votre association locale ou par la création d’une nouvelle association si celle-ci n’existe pas déjà dans votre région.

Nous sommes d’avance reconnaissants pour votre soutien à notre travail, qui consiste à défendre une “participation active et responsable de la famille dans les sphères culturelles, sociales et politiques” et promouvoir “des politiques familiales adéquates qui protègent et soutiennent les fonctions de la famille et ses droits”, comme l’a déclaré le Pape François le 16 juin 2018, célébrant le 25ème anniversaire du Forum delle Famiglie, principal membre italien de la FAFCE.

Très cordialement,

Antoine Renard

Président de la fafce