Communiqué de presse FAFCE – ans de la Convention internationale des droits de l’enfant : notre responsabilité commune

Bruxelles, le 21 novembre 2019

À l’occasion du trentième anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (1989), la FAFCE rappelle l’importance de prendre soin de nos enfants, avec une attention toute particulière pour leur bien-être, et ce grâce à une éducation adéquate. Dans un contexte d’inflation des droits de l’Homme, il est important de rappeler ce que couvrent les droits de l’enfant.

Les droits de l’enfants sont les droits de l’Homme

Les droits de l’Homme concernent toute personne, enfant inclus.

Un enfant possède un droit à la vie et à avoir un père et une mère, qui ont la responsabilité de prendre soin de lui.

En effet, comme le relevait notre Président, Vincenzo Bassi, « puisque les enfants ne possèdent pas encore la capacité d’exercer leurs droits, c’est aux parents qu’il revient la responsabilité de les leur garantir ».

Pour cette raison, il est impossible de distinguer les droits des enfants des droits de la famille, puisqu’un enfant est directement dépendant de ses parents.

Par exemple, la pauvreté d’un enfant signifie toujours la pauvreté d’une famille.

La différence entre ces deux « droits » – droit de l’enfant et droits de l’homme – est donc uniquement théorique.

En pratique, les droits de l’enfant se réfèrent à la responsabilité de la famille de s’occuper de d’eux, en tant que premier niveau essentiel de communauté.

Éducation et responsabilité parentale

Par conséquent, l’éducation relève en premier lieu de la responsabilité des parents, comme le rappelle l’article 18 de la Convention relations aux droits de l’enfant : « la responsabilité d’élever l’enfant et d’assurer son développement incombe au premier chef aux parents ou, le cas échéant, à ses représentants légaux ».

Les parents possèdent donc le droit premier d’éduquer leurs enfants en accord avec leur conviction religieuse et morale, qu’il s’agisse des dimensions de l’amour humain ou encore de la nature de la sexualité, du mariage et de la famille.

Reconnaître le rôle de la famille pour mieux respecter l’intérêt supérieur de l’enfant

Dans un contexte de déficit démographique et de population vieillissante, les enfants sont le futur de l’Europe. La société actuelle a le devoir de construire un environnement sûr au sein duquel ils peuvent grandir.

Les États et les institutions internationales doivent reconnaître le rôle de la famille et sa contribution pour le bien commun. Lorsque nous célébrons les droits des enfants, nous ne pouvons nous soustraire à cette responsabilité commune pour notre futur.

Communiqué de presse FAFC en Europe : Appel à un pacte européen pour la natalité

Bruxelles, le 10 octobre 2019

Les membres de la FAFCE se sont réunis cette semaine à Bruxelles, où ils ont adopté une nouvelle Résolution pour un Pacte européen pour la natalité

(ci-dessous lien pour la version en anglais – traduction en français prochainement disponible)

http://fafce.org/index.php?option=com_content&view=article&id=519:fafce-board-resolution-call-for-a-european-natality-pact&catid=49:family-actions&Itemid=234&lang=en

et ont renouvelé la Présidence de la Fédération, en élisant Vincenzo Bassi (Forum delle Famiglie, Italie) comme nouveau Président, et confirmant Cornel Barbut (Association des familles catholiques ‘Vladimir Ghika’, Roumanie) comme Vice-Président et Alfred Trendl (Katholischer Familienverband, Autriche) comme Trésorier.

Antoine Renard, le Président sortant, a été chaleureusement remercié pour ses loyaux et généreux services et a été nommé Président Honoraire de la FAFCE. Il a déclaré : « Nous sommes heureux de passer la main à nos amis italiens dans la responsabilité de la présidence de la FAFCE, après désormais 10 ans. Lors de ce Conseil de Présidence nous avons vu comment notre Fédération est avant tout une communauté où nous confrontons nos idées, nous dialoguons, en mettant en pratique nous-mêmes ce que nous demandons aux institutions européennes : ne jamais dissocier subsidiarité et solidarité ».

Après son élection, Vincenzo Bassi a déclaré : « Nous continuons l’excellent travail fait durant toutes ces années, en développant et profitant de la formidable fenêtre d’opportunités que constitue le portefeuille sur la démographie au sein de la nouvelle Commission européenne. Le problème démographique est une question urgente pour tous les pays en Europe et pour leur développement.

Notre but final est que tous, États, sociétés et institutions européennes et internationales, reconnaissent le rôle de la famille, au service de la société entière ».

Contact: Nicola Speranza, Secrétaire Général

n.speranza@fafce.org

+32 498 46 02 20

Communiqué de Presse FAFCE : Reconstruire l’Europe à partir de la Famille – Résolution du Conseil de Présidence de la FAFCE

Nous publions ci-dessous la Résolution du Conseil de Présidence de la FAFCE, réuni hier.

Mdina, Malte, 15 mai 2019, Journée Internationale de la Famille

Les élections européennes sont une occasion unique pour toutes les familles de faire entendre leur voix et d’affirmer que la famille est le point de départ pour reconstruire les relations et la société en Europe. Pour cette raison, la FAFCE a lancé la campagne « Vote for the Family », avec un manifeste nommé « Stronger Families for Flourishing Societies » (« Des familles fortes pour une société florissante ») qui a été proposé à tous les candidats pour les élections européennes. Les noms des signataires sont publiés à partir d’aujourd’hui sur http://voteforfamily2019.eu/jpsearch.

Rappelant sa résolution du Conseil d’Administration pour un printemps démographique (Vienne, 13 avril 2018), demandant de mettre la famille au centre des politiques nationales pour que l’hiver démographique puisse devenir un printemps démographique et façonne le futur de l’Europe;

Rappelant sa Déclaration de son 20ème anniversaire – les familles sont le trésor de l’Europe et la pierre angulaire du futur (Rome, 31 mai 2017), appelant les Gouvernements des Etats Européens à promouvoir et à créer des politiques familiales au niveau national et à promouvoir des politiques européennes pro-famille,tout en respectant le principe de subsidiarité ;

Considérant que les familles doivent avoir une conscience toujours plus vive d’être les «protagonistes» de ce qu’on appelle «la politique familiale» et assumer la responsabilité de transformer la société (Exhortation Apostolique Familiaris Consortio, 22 novembre 1981) ;

Considérant que le « capital famille » est appelé à imprégner les relations économiques, sociales et politiques du continent européen (Discours du Pape François à la FAFCE, 1er juin 2017) ;

Considérant la déclaration des évêques de la COMECE en vue des élections européennes de 2019 (12 février 2019), déclarant que les problèmes de démographie doivent redevenir un sujet central. La question concerne la natalité aussi bien que le vieillissement ;

Notre Conseil de Présidence, réuni à Malte, un des rares pays européens qui continue à protéger la dignité humaine des enfants à naitre, invite avec espoir toutes les familles d’Europe :

1. A vérifier les noms des candidats qui ont signé le manifeste de la FAFCE et qui se sont engagés à reconnaitre systématiquement le rôle fondamental de la famille comme unité de base de la société et son importance dans le développement de l’enfant.

2. De faire entendre leur voix durant les élections européennes à venir et de voter dans leur pays respectif en conformité avec leur conscience.

3. De prendre leur responsabilité pour devenir des acteurs de la politique familiale locale, en s’investissant dans des associations familiales et en sensibilisant au sujet du printemps démographique à tous les niveaux.

4. A être protagoniste de politiques familiales innovantes, en considérant la famille comme le noyau qui donne vie à tous les autres secteurs de la société (éducation, économie et emploi).

5. A contribuer au débat public européen, en rappelant que la seule société capable d’assurer un avenir est celle qui respecte la dignité humaine de la personne et de la famille, celle qui prend soin des pauvres et de l’environnement.

Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) Square de Meeus, 19 B-1050 Bruxelles BELGIQUE info@fafce.org

Des nouvelles de la FAFCE en lien avec la campagne pour les élections européennes

Bruxelles, le 20 avril 2019

Chers amis,

Avec ce message je voudrais vous adresser les meilleurs vœux de Pâques, de la part de toute la Fédération des Associations familiales catholique en Europe (FAFCE).

Les événements des derniers temps ont marqué profondément les esprits de beaucoup en Europe, bien au-delà des chrétiens pratiquants, et ils nous ont en quelque sorte préparés à la célébration de la Résurrection de Notre Seigneur.

La Cathédrale de Notre-Dame de Paris, incendiée pour des causes encore inconnues au début de cette semaine sainte, a remis de la lumière sur nos racines chrétiennes, des racines vivantes à partir desquelles nous sommes appelés à travailler pour la renaissance de notre continent. Les cendres sur l’Ile de la Cité nous rappellent les cendres spirituelles de l’Europe. Il est urgent de dépasser toute sorte de conformisme et de laïcité faussée. Comme l’a affirmé l’archevêque de Paris, Mgr. Michel Aupetit, « cette cathédrale a été édifiée au nom du Christ. C’est une somme de pierres habitées d’un esprit. Ce n’est pas un bâtiment fonctionnel. Certaines sculptures sont dans des endroits qu’on ne peut pas voir, c’est bien pour quelque chose de plus grand et de plus beau ! ». Comment ignorer cette réalité dans une Europe en quête de sens ? Comment tourner le regard face à l’ignorance dans laquelle sont maintenus la famille, les plus démunis, les enfants à naître ?

Les associations familiales catholiques (AFC) de toute l’Europe travaillent pour porter une réponse fondée sur le réel. Elles ne sont pas un lobby et ne représentent pas des intérêts particuliers. Les AFC rappellent à tous le rôle fondamental de la famille pour le bien commun.

C’est pour cette raison que nous intervenons dans le cadre de l’actuelle campagne pour les élections européennes avec un manifeste que nos membres proposent à tous les candidats, en appelant à un pacte pour la natalité, comme nous avons eu l’occasion de l’annoncer dans les mois passés

lien pour le lire en français :http://voteforfamily2019.eu/sites/default/files/manifesto%20francese%281%29.pdf

Les raisons de l’hiver démographique actuel ne peuvent pas se réduire à de simples analyses économiques et financières : nous devons admettre que la baisse de natalité de nos Pays dévoile un vide culturel et une forme aigue de désespérance. Le 14 et le 15 mai le Conseil de Présidence de la FAFCE sera réuni à Malte pour sa réunion de Printemps : c’est de là que, dix jours avant les élections européennes, nous lancerons un appel à toutes les familles en Europe et ferons connaître les noms des candidats qui auront signé notre manifeste (publiés sur http://voteforfamily2019.eu/?language=fr).

Nous ne pouvons continuer à faire ce travail que grâce au soutien des membres de notre Fédération et à la générosité de beaucoup d’entre vous. Vous en remerciant, nous nous permettons de renouveler notre demande de soutien économique : considérez votre contribution, petite ou grande, comme une contribution à la reconstruction de notre continent, pour l’avenir de nos enfants. Nous vous remercions surtout pour votre soutien dans la prière, car face aux cendres spirituelles nous avons avant tout besoin d’outils spirituels.

Que les festivités pascales nous nous donnent du zèle pour accomplir la mission qui nous est confiée.

Joyeuses Pâques,

Antoine Renard Président

Communiqué de presse de la FAFC Europe : Le Conseil de la Présidence de la FAFCE à Bruxelles pour promouvoir la famille, écosystème pour la vie culturelle

Bruxelles, le 14 Novembre 2018

Les membres de la FAFCE se sont réunis la semaine dernière à Bruxelles, les 6 et 7 novembre, pour tenir leur réunion biannuelle. Dans le cadre de cette réunion, une conférence de haut niveau s’est tenue au Parlement européen sous l’égide des députés Anna Zaborska (PPE, Slovaquie) et Luigi Morgano (S&D, Italie), en coopération avec la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE). A l’occasion de l’Année européenne du patrimoine culturel, cette conférence était centrée sur la famille, écosystème pour la vie culturelle en Europe et a eu lieu sous le patronage du Parlement européen et du Comité Economique et Social européen.
Le président du Comité Economique et Social européen, Luca Jahier, a prononcé un discours d’ouverture en déclarant que la « famille est vraiment le berceau de la promotion de la culture. En prendre conscience permettra de s’assurer que les valeurs de notre patrimoine culturel européen soient transmises par les parents à leurs enfants ». Le président de la COMECE, Archevêque de Luxembourg, Jean-Claude Hollerich, SJ, est intervenu, arguant de son expérience récente vécue au Synode sur la jeunesse (qui s’est tenu au Vatican du 3 au 28 octobre) et a évoqué le désir des jeunes de fonder une famille et leurs peurs devant tous les défis à affronter. Le Sous-secrétaire du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, Gabriella Gambino, a délivré un message de la part du Préfet, le Cardinal Kevin Farrell, et a prononcé une belle intervention sur la famille comme lieu de transmission culturelle : « L’un des plus grands défis de notre temps » a-t-elle expliqué, «est précisément d’expliquer à nos enfants qu’une famille bâtie sur la fidélité et l’indissolubilité du mariage est vraiment notre seule chance de construire une société fondée sur la vérité et le bien commun ». Franco Nembini, auteur et éducateur, a fait part de sa riche expérience personnelle bâtie sur ses contacts avec les jeunes, et a souligné le trésor que représente notre patrimoine commun chrétien européen dans la construction de l’avenir. Le Frère Olivier Poquillon, OP, Secrétaire général de la COMECE, a lui aussi apporté sa contribution en affirmant son espoir que la famille soit au cœur des débats afin que l’homme soit au cœur de nos société. Le Vice-Président de la FAFCE, Algirdas Petronis, a rappelé l’engagement des AFC pour promouvoir le rôle fondamental des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants, et pour réclamer des politiques en faveur de la famille dans toute l’Europe. Dans cette optique, il a annoncé le lancement d’un manifeste européen qui sera proposé à tous les candidats aux prochaines élections européennes (les 23 et 26 mai 2018). Antoine Renard, président de la FAFCE, a clôturé la conférence en insistant sur le fait que l’Europe a besoin de confiance et qu’elle doit commencer à promouvoir un nouveau modèle de vie culturelle qui parte de la cellule de base de notre société qu’est la famille : « Les hommes politiques doivent faire confiance aux familles, et les familles leur feront confiance ».
Le Conseil de Présidence s’est réuni après cette passionnante conférence et s’est penché sur la stratégie à adopter et sur les actions futures de la Fédération.
Pour la première fois, un membre Slovène a participé à cette réunion : l’Institut Iskreni. La Fédération Italienne des jardins d’enfants (Federazione Italiana delle scuole materne, FISM) a été acceptée comme membre de plein droit de la FAFCE. Des invités en provenance de Lettonie, des Pays-Bas et d’Ukraine ont également assisté à cette réunion.
Le Conseil de Présidence de la FAFCE a également élu le nouveau bureau pour les trois ans à venir :
Antoine Renard (Confédération nationale des Associations familiales catholiques, CNAFC, France) a été confirmé en tant que Président.
– Cornel Barbut (Association Familiale catholique Vladimir Ghika, Roumanie) et Vincenzo Bassi (Forum des Association Familiales, Italie) ont été élus vice-présidents.
Alfred Trendl (Katholische Familienverband, KFÖAutriche) a été élu Trésorier.
La FAFCE va désormais concentrer ses efforts sur les prochaines élections européennes et demander aux candidats de s’engager personnellement à placer la dignité de la famille au centre des politiques publiques européennes.
Nicola Speranza, Secrétaire Général