Constitutionnalisation de l’avortement débattue par les sénateurs le 1er février : écrivez leur !

La nouvelle proposition de loi sur la constitutionnalisation de l’IVG arrivera au Sénat le 1er février prochain. Vous pouvez écrire à nos sénateurs, pour remercier ceux qui se sont déjà opposés à une proposition de loi sénatoriale similaire le 19 octobre dernier et les encourager à voter une nouvelle fois contre le nouveau texte, issu de l’Assemblée Nationale.

Vous trouverez ci-dessous 2 propositions de lettre, à leur adresser, soit par courrier (Monsieur ……. Sénateur du Rhône, Palais du Luxembourg, 15 rue de Vaugirard, 75291 Paris cedex 06), soit par mail.

Ont voté contre les sénateurs LR : François-Noël Buffet (fn.buffet@senat.fr), Catherine Di Folco (c.di-folco@senat.fr), Etienne Blanc (e.blanc@senat.fr)

Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur,

Le projet de constitutionnalisation de l’IVG voté le 24 novembre dernier par l’Assemblée Nationale sera examiné lors de la niche parlementaire du Parti socialiste, le 1er février prochain.

Vous avez déjà voté contre une proposition de loi similaire, présentée par Madame Vogel et examinée par le Sénat le 19 octobre dernier, ce dont nous vous remercions et félicitons. J’ai l’honneur de vous solliciter pour que vous puissiez vous opposer une nouvelle fois à cette proposition de loi, initiée par Madame Panot, députée de la France Insoumise.  

 Cette proposition de loi est inutile et dangereuse. Elle pourrait remettre en cause la clause de conscience des médecins, et risquerait d’allonger une nouvelle fois des délais aujourd’hui très étendus pour l’avortement (14 semaines) par rapport à la loi Veil d’origine (10 semaines).  

La Constitution du 4 octobre 1958 n’a pas été conçue pour qu’y soient intégrées toutes les déclinaisons des droits et libertés énoncés de manière générale dans son préambule, et dénaturer l’esprit même de notre loi fondamentale.

Je vous remercie de votre action pour rejeter ce texte, et vous prie de croire, Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur, en l’expression de ma haute considération.

S’est abstenu le sénateur Bernard Fialaire (Rassemblement démocratique et social européen) : b.fialaire@senat.fr

Monsieur le sénateur,

Le projet de constitutionnalisation de l’IVG voté le 24 novembre dernier par l’Assemblée Nationale sera examiné lors de la niche parlementaire du Parti socialiste, le 1er février prochain.

Vous vous êtes abstenu lors du vote d’une proposition de loi similaire présentée par Madame Vogel et examinée par le Sénat le 19 octobre dernier. J’ai l’honneur de vous solliciter pour que vous puissiez vous y opposer en votant cette fois-ci, contre cette proposition de loi, initiée par Madame Panot, députée de la France Insoumise.  

Cette proposition de loi est inutile et dangereuse. Elle pourrait remettre en cause la clause de conscience des médecins, et risquerait d’allonger une nouvelle fois des délais aujourd’hui très étendus pour l’avortement (14 semaines) par rapport à la loi Veil d’origine (10 semaines).  

La Constitution du 4 octobre 1958 n’a pas été conçue pour qu’y soient intégrées toutes les déclinaisons des droits et libertés énoncés de manière générale dans son préambule, et dénaturer l’esprit même de notre loi fondamentale.

Je vous remercie de votre action pour rejeter ce texte, et vous prie de croire, Monsieur le sénateur, en l’expression de ma haute considération

Conférence – témoignage : le suicide, osons en parler ! (Lyon, 26 janvier)

Comment prévenir et accompagner la souffrance psychique des jeunes ? Quelle espérance après le suicide d’un proche ?

Venez écouter la table ronde proposée à Saint Bonaventure avec le soutien de la librairie la Procure, table ronde qui réunira Sophie Poncet, psycholoque, Aude Corvaisier-Riche, responsable de la Pastorale de la Santé et Marie de Jauréguiberry, auteur d’Après l’hiver vient toujours le printemps.

Soirée gratuite, spéciale jeunes femmes sur les bases de la méthode Billings (Lyon, 23 février)

Soirée d’information, spéciale Jeunes femmes ( étudiante et jeune pro ) :
        « La Physiologie du cycle féminin et le B.A. BA de la Méthode de l’Ovulation Billings® »

               Jeudi  23 février 2023 à 20h30
 Animée par un médecin et une monitrice de la Méthode de l’Ovulation Billings®

 Maison Sainte Blandine au 12 bis Rue Sala – 69002 LYON- Contact : aude_bp@yahoo.fr

 Informations et inscription  sur https://methode-billings-france.com/soiree-info-jeunes-femmes-methode-billings-france/

SOIREE GRATUITE

Rosaire pour la vie (Lyon, 21 janvier)

Depuis la légalisation de l’avortement en 1975, ce sont des millions de petits enfants innocents sacrifiés : un génocide sans précédent. 

L’ abolition de la peine de mort en France a été votée le 18/09/1981 sous François Mitterrand, et inscrite dans la Constitution le 19/02/2007.

Mais la peine de mort des tout petits, c’est le massacre continu des innocents, des sans voix, qui finissent dans une poubelle… …Et nos gouvernants veulent inscrire le Droit à l’Avortement dans la Constitution Française !

Il nous faut beaucoup prier. Le Rosaire, la prière la plus simple parce que répétitive, ressemble aux premiers balbutiements de la prière des petits. Venez nombreux au Rosaire pour la Vie.