« RUN IN SPIRIT » SAMEDI 23 MARS – LYON/CROIX-ROUSSE

9 km solo ou par équipe – chacun son rythme
Avec des parcours familles, enfants, personnes en situation de handicap.

Parcourons ensemble les collines de notre ville au départ de la Croix-Rousse. Courir permet de retrouver l’unité de notre être dans ses trois dimensions : corps, âme et esprit.

Parcourons ensemble les collines de notre ville au départ de la Croix-Rousse. Courir permet de retrouver l’unité de notre être dans ses trois dimensions : corps, âme et esprit.

LE CONCEPT

Run in Spirit, c’est avant tout un parcours ouvert à tous, coureurs, marcheurs, familles, groupes de collègues, amis, personnes en situation de handicap.. Un rassemblement sous le signe du partage et de la convivialité, pour vivre ensemble une expérience dans la Cité, pour se mettre en mouvement, et retrouver l’unité de notre être dans ses trois dimensions : corps, âme et esprit. La recherche de cette unité est l’héritage de saint Irénée, deuxième évêque de Lyon au IIe siècle :
“… car la chair modelée, à elle seule, n’est pas l’homme parfait: elle n’est que le corps de l’homme, donc une partie de l’homme. L’âme, à elle seule, n’est pas davantage l’homme: elle n’est que l’âme de l’homme, donc une partie de l’homme. L’Esprit non plus n’est pas l’homme: on lui donne le nom d’Esprit, non celui d’homme. C’est l’union et le mélange de toutes ces choses qui constitue l’homme parfait.”

Run in Spirit Lyon samedi 23 mars 2024 – run in spirit

Décryptage : qu’est-ce que le nouveau congé de naissance annoncé par l’Elysée ?

Un congé de naissance de 6 mois, mieux rémunéré a été annoncé par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse du 16 janvier. Qu’en est-il réellement ?

De quoi s’agit-il ?

Le 22 janvier, l’Elysée a précisé le dispositif précédemment annoncé par le Président : il s’agirait de remplacer les congés parentaux jusqu’à 3 ans et rémunérés 428,71€ par mois, par un congé de 6 mois au total, qui inclurait les congés maternité ou paternité. La rémunération se ferait en fonction du salaire et n’excèderait pas 1800€ par mois.

L’Elysée précise que cette demande de congé de 6 mois correspond à la demande de 75% des parents.

Il ne s’agit en fait pas de 6 mois de congés mais de 3 mois et demi qui viennent s’ajouter aux 10 semaines (2 mois et demi) des congés maternité pour les deux premiers enfants. Pour les troisièmes enfants, le congé maternité étant de 18 semaines, il s’agit d’un congé de seulement 2 mois supplémentaires.

Une mesure impropre à relancer la politique familiale

Il ne s’agit pas d’un progrès mais d’une régression qui va permettre des économies substantielles sur le dos des familles. Selon les études de l’UNAF*, 86% des parents considèrent que le meilleur mode de garde à 6 mois, ce sont les parents. Ils ne sont évidemment pas 100% à estimer que leurs enfants sont prêts pour un mode de garde collectif à 6 mois et 1 jour !

D’après notre étude AFC-IFOP, les parents qui ont renoncé à avoir un enfant auraient, pour 48% d’entre eux, pris une décision différente s’ils avaient pu prendre un congé parental. Et pour plus de la moitié, ils auraient alors choisi un congé de 2 à 3 ans.  En 2021, 56% des enfants de moins de 3 ans étaient d’ailleurs gardés par leurs parents.

Les parents qui souhaitent passer du temps avec leur enfant ou qui n’ont pas de mode de garde n’auront plus que la possibilité de démissionner aux 6 mois de leur enfant. Sans parler de tous ceux qui renonceront à avoir un enfant faute de possibilité de s’arrêter.

Il y a de fortes chances que cette mesure aggrave la baisse de la natalité.  En fait de réarmement démographique, il s’agit d’un abandon en rase campagne.

Notre mouvement demande un rendez-vous des associations familiales avec l’Elysée, en urgence.

*Union Nationale des Associations Familiales

FORMATION GRANDIR ET AIMER A NIMES 8 et 9 MARS, 22 et 23 MARS

Vous voulez transmettre une bonne nouvelle sur l’amour, la vie, la personne humaine et donner à chaque enfant les clés pour grandir dans la confiance ?

Grandir et Aimer est une formation organisée par les AFC pour être capable de répondre aux questionnements des enfants et préparer des adultes à intervenir auprès des 8-11 ans.

Beaucoup d’écoles catholiques sont en recherche d’intervenants (mais aussi le KT, patronage, scoutismes…) en éducation affective, relationnelle et sexuelle (EARS). Venez vous former à cette mission !

INSCRIPTION: Formation grandir et aimer nîmes 2024 (helloasso.com)

« Les souffrances cachées de l’euthanasie » Documentaire inédit produit par les AFC.

Diffusion en live le 1er février 2024 sur YouTube.

Dans le contexte du débat sur l’aide active à mourir, les AFC présentent un documentaire tourné en Belgique avec la participation de professionnels de santé qui vivent directement les conséquences de la loi sur l’euthanasie votée en 2002. Le documentaire révèle que l’euthanasie ne supprime pas les souffrances, mais les déplace, sur les proches et les soignants.

Communiqué de presse
Sortie d’un documentaire inédit tourné en Belgique :
« Les souffrances cachées de l’euthanasie »

Dans le contexte du débat sur l’aide active à mourir, les AFC présentent un
documentaire tourné en Belgique avec la participation de professionnels de
santé qui vivent directement les conséquences de la loi sur l’euthanasie
votée en 2002.


Le documentaire sera diffusé en live sur YouTube le 1er février 2024
Sa projection sera organisée en différents lieux par le réseau des AFC. Ce
documentaire réalisé par Benoît Hautier, responsable de la communication de
la CNAFC, a été tourné en Belgique près de Leuven.


Que trouve-t-on dans le documentaire ?
Il a été conçu comme un recueil de témoignages de soignants confrontés à
l’euthanasie et à ses conséquences depuis plusieurs années. Les personnes
interrogées dans le documentaire sont :

Le professeur Timothy Devos, hématologue, référent des soins
palliatifs,

Le Dr An Haekens, psychiatre pour personnes âgées,

Éric Vermeer, infirmier en soins palliatifs, psychothérapeute et éthicien

François Truffin, infirmier en soins palliatifs,
ainsi que Jean-Paul Van de Walle, conseiller juridique.

Quel est l’objectif de ce documentaire ?
La volonté du réalisateur est de faire parler, sans tabou, des soignants et
experts aux charismes divers dans un pays qui a légalisé l’euthanasie il y a vingt
ans. Les expériences vécues renvoient aux questions de liberté de la personne
et de la dignité, mais dévoilent aussi les conséquences moins connues de
l’euthanasie : celles des souffrances collatérales qui continuent chez les
proches comme chez les tiers soignants…


« Le recul sur la loi en Belgique permet de se rendre compte d’une chose
effroyable, c’est que l’euthanasie ne supprime pas les souffrances, mais les
déplace sur les proches et les soignants. » – Benoît Hautier.

WEEK-END AFC JEUNES du 2 au 4 FEVRIER 2024

Viens vivre un week-end magique en plein coeur de Paris et faire des rencontres exceptionnelles !!!

Le thème de la rencontre : Le travail a-t-il toujours du sens ?

Au programme : ateliers, témoignages, temps surprise autour de l’île la Cité…

Du 2 au 4 février 2024 – 39, rue Notre Dame des Champs.

Ouvert exclusivement aux 18-25 ans.

INSCRIPTION: Week-end afc jeunes février 2024 (helloasso.com)