Communiqué de presse FAFC en Europe – Crise économique et de santé publique: repartons de la famille

Bruxelles, le 1er avril 2020  

« La famille est la seule institution sociale qui, si elle est justement soutenue en ces temps d’urgence sanitaire, sociale et économique, sera en mesure de soutenir le futur de nos pays, lorsque, espérons-le, la pandémie prendra fin » : c’est ce que souligne Vincenzo Bassi, Président de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE).   « Les familles risquaient déjà de toucher le fond avant même cette crise. Maintenant que ce point a été atteint, nous risquons d’être témoins de l’impossibilité de recoller les morceaux lorsque la crise prendra fin. Pour éviter un tel scénario dramatique, les institutions nationales en Europe doivent trouver le courage de faire le choix d’un investissement concret dans la famille. En effet, soit ce sera le capital social et humain fournit par les familles qui permettra à l’Europe de se relever, soit l’Europe ne se relèvera pas du tout », conclut M. Bassi.

Article de Pascale Morinière : Nous sommes tous touchés !

Chers amis,

Nous sommes tous touchés. Non pas tous par le virus lui-même, mais tous par ce que nous craignons pour nous et pour nos proches. Impossible aujourd’hui d’ignorer que l’humanité entière est unie dans une destinée commune. Le mythe prométhéen du transhumanisme ou du « gender » qui permettrait à l’Homme de se survivre ou de se transformer lui-même a été mis en échec par le corona virus. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés » disait la Fontaine dans « Les animaux malades de la peste ». Oui, nous sommes tous touchés d’être ramenés à notre simple condition humaine et sommes invités, selon les mots du pape François à nous rendre compte que « nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps, tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement ».

Ce réconfort mutuel est le meilleur de ce que peuvent aujourd’hui apporter les AFC aux difficultés ou souffrances qui nous entourent. Je vous encourage vivement à vous appuyer sur votre réseau local de familles pour développer ou relayer des initiatives de service, de présence et de consolation. Les idées ne manquent pas et certaines vous sont à nouveau communiquées dans cette Lettre aux Présidents et Responsables AFC. N’hésitez pas non plus à nous faire part de ce que vous mettez en œuvre dans votre propre AFC ! (a.devaulx@afc-france.org)

A sa mesure, la Confédération essaye de contribuer à ces efforts. Nous avons été alertés ce week-end sur la situation dans certains hôpitaux publics qui n’acceptaient plus la présence des aumôniers des différents cultes dans leurs murs en raison de l’épidémie. Des malades agonisaient seuls, sans accompagnement spirituel ni sacramentel, malgré leurs demandes. La Confédération a donc décidé, dans la journée de samedi, d’engager une procédure juridique d’urgence auprès du Conseil d’Etat (référé-liberté) afin que la liberté de culte puisse être maintenue là-même où se vivent les plus grandes détresses. Le Gouvernement a rapidement été mis au courant de notre démarche et, dès samedi soir, Matignon informait que des mesures seraient prises sans délai pour remédier à cette situation dans les hôpitaux. Plus que jamais, nous restons vigilants à ce sujet.

Voici un exemple parmi d’autres pour vous encourager à être attentifs à des initiatives ou des besoins sortant de l’ordinaire de nos actions, et où notre intervention peut être bénéfique et efficace.

Bon courage à chacun. Restons unis dans la prière et l’engagement au service des familles.

Pascale Morinière

Présidente des AFC

Annonce de la traditionnelle quête pour la Vie les 6 et 7 juin 2020 et appel à bénévolat

La collecte pour la Mère et l’enfant aura lieu cette année les 6 et 7 juin 2020 (Fête des mères), si les conditions sanitaires le permettent bien entendu !

Nous sommes obligés de préparer cette quête sans attendre la fin du confinement et la reprise officielle des célébrations dans les églises, avec le risque qu’elle soit finalement annulée…

L’objet de la collecte est d’aider les mouvements qui œuvrent en faveur de la vie en venant en aide aux mères en difficulté par un accueil dans des maisonnées ou par une écoute téléphonique. Le fruit de cette quête sera réparti entre différentes associations qui œuvrent particulièrement dans notre diocèse, notamment « La Maison de Louise », « La maison de Marthe et Marie » et « Marraine et vous ».

Le résultat de la collecte 2019 dans le Rhône a été en hausse de 25% par rapport à celle de 2018 et dépasse 12 500€ grâce à une forte mobilisation des quêteurs.

La collecte est organisée à l’échelle nationale et fait l’objet d’une autorisation préfectorale de quête sur la voie publique. Cette collecte ne se résume pas aux sorties de messes, mais ces dernières restent des lieux où l’attention portée aux plus faibles est vive et où la générosité des fidèles s’exprime toujours.

En tant qu’adhérent AFC, vous allez être sollicité pour organiser cette quête dans votre paroisse habituelle. Merci de faire bon accueil à nos appels par mail et téléphone !

Vous pouvez d’ores et déjà proposer votre aide par mail en indiquant le nom de votre paroisse et les messes que vous pouvez couvrir avec l’aide de vos proches/amis/ connaissances.

Un grand MERCI d’avance !

fafcrhone@hotmail.fr

Si nous ne pouvons pas nous serrer la main, serrons-nous les coudes ! Les AFC lancent « Esprit de famille »…

Depuis quelques jours, les restrictions de déplacement mises en place pour freiner la propagation du Covid-19 nous obligent à rester le plus possible cloitrés chez nous.

Une fois passée la stupeur, nous devons inventer un nouveau mode de vie avec des contraintes imposées à tous les membres de la famille. 

Ce bouleversement dans nos habitudes vient se conjuguer avec d’autres facteurs :  l’incertitude économique, la crainte pour nos proches fragiles, la présence inhabituelle des enfants parfois cumulée à celle d’un parent en télétravail, l’école à faire à la maison.

La famille est le lieu principal où vont s’expérimenter ces nouvelles façons de vivre ensemble.

Dans cette situation, qui pourrait durer plusieurs semaines, la tentation est grande de baisser les bras et de se replier sur soi. Pourtant, il va nous falloir garder le moral jusqu’au bout.

C’est au sein la famille, qui est, plus que jamais la cellule de base de la société, que nous avons trouvé du réconfort, faisant fi des risques de contamination. Car c’est en elle que nous avons confiance. Et c’est auprès d’elle que nous puiserons des ressources insoupçonnées pour affronter l’épreuve dans la durée.

Nous avons vu les Italiens s’encourager en chantant aux balcons, des scouts ont fait des dessins pour soutenir médecins et infirmières, des restaurateurs ont offerts leur surplus à des personnes à la rue. Les idées ne manquent pas pour s’entraider sans prendre de risques, ni pour les uns, ni pour les autres :  proposer à ses voisins de déposer des courses sur le seuil de la porte, partager sa box avec ses voisins, coudre des masques en tissu et les offrir à ses proches en contact avec la population (à laver à 90°), sortir le chien de son voisin fatigué, jouer d’un instrument de musique sur son balcon. Et si nous n’avons pas les numéros de téléphone de nos voisins, rien ne nous empêche de glisser un mot sous la porte ou dans la boîte aux lettres.

Sans nous déplacer, la technologie nous permet aujourd’hui d’entretenir des relations avec nos proches en toute sécurité sanitaire : petits mots, photos, vidéos et dessins s’envoient en quelques clics. Le téléphone n’est pas encore parasité, profitons-en pour prendre des nouvelles de nos parents, amis, relations, seuls ou isolés sans oublier les prêtres. Faire une liste pour n’oublier personne et instaurer un tour au sein de la famille pour multiplier les interlocuteurs.

Enfin, dans l’impossibilité de trouver du réconfort dans l’Eucharistie, la communauté paroissiale peut néanmoins se retrouver en pensée pour un temps de prière, à une heure convenue, depuis chez soi.

A nous de faire preuve d’imagination pour que, vivre ensemble mais séparément, durant ces quelques semaines, en n’oubliant personne, soit supportable.  Lavons-nous les mains et serrons-nous les coudes !

NOUVEAU : Groupe Facebook AFC : « Esprit de famille« 

Les AFC lancent un groupe Facebook pour les familles pour nous permettre d’échanger sur les bonnes idées : éducation, livres ou films pour la famille, activités pour les enfants comme pour les adultes…

Partagez vos astuces pour vivre au mieux ce temps de confinement en famille.

https://www.facebook.com/groups/2830365377059978/?utm_source=Oximailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=NL%201%20sp%C3%A9ciale%20confinement

La lettre n°1 des Chantiers-Education spéciale confinement

Voici quelques idées :

Notre organisation familiale :

– Commençons peut-être par abaisser notre niveau d’exigence pour favoriser l’adaptation de chacun à ce nouvel environnement si inattendu

– On peut être tenté de ne plus se mettre de contrainte horaire, ne pas obliger les enfants à s’habiller.  Pour autant, ce ne sont pas les vacances et il est préférable de garder un rythme, éventuellement moins exigent (pas de perte de temps dans les transports, on peut donc se lever un peu plus tard).

– On peut imposer un temps calme chaque jour, mettre en place de nouvelles routines permettant de tenir dans la durée

– Prendre l’air chaque jour, dans la mesure du possible, surtout tant que la météo est si clémente, tout en respectant les contraintes imposées bien sûr

– Ménageons-nous un moment tranquille, surtout lorsque nous avons de jeunes enfants à charge ; pour cela, on peut se lever un peu avant eux

– Lorsque cela est possible, exprimons nos craintes à notre conjoint, afin qu’il / elle ait conscience de nos inquiétudes face à cette situation.

L’école à la maison :

– on peut réorganiser le salon (qui ne sert actuellement plus à recevoir famille et amis) : prenons le temps et le plaisir d’aller fouiller dans nos placards avec nos enfants pour sortir quelques jeux de société, pas tous en même temps, et changer les jeux mis à disposition qq jours plus tard…. 

– voir avec les plus grands ce qui leur convient le mieux comme espace de travail : leur chambre ? une table dans la pièce principale ? 

– Réajuster les règles avec les téléphones portables….tâtonner, corriger inlassablement : les devoirs arrivent sur les messageries ; de nombreuses conversations de classe se créent, les interros et devoirs se partagent…. Bref, il convient d’inventer pour ne pas les laisser se faire aspirer par l’outil.

– Pourquoi ne pas tenir un journal et demander aux enfants d’y noter : leur horaire de lever / coucher / travail fait chaque jour, service rendu, nouveau mot appris….

– n’oublions pas les activités créatives : dessin, peinture, instruments de musique, perles, bricolage, construction, jeux de société, de cartes, cuisine…

– Pourquoi ne pas sortir du cadre habituel en proposant, selon l’âge évidemment :          – pour les plus jeunes : choisir un apprentissage / histoires à leur lire        

– pour les plus grands :  une matière plus approfondie chaque jour / projet Voltaire / documentaires intéressants (vive les podcasts) / séries tv en langues étrangères / pourquoi ne pas en profiter pour leur proposer d’apprendre les capitales des pays ? Une fable de la Fontaine ? un temps de lecture…

Echange de recettes familiales rapides et faciles : Et oui, les repas reviennent vite….alors partageons nos secrets de grand-mères !
Crumble de poulet (recette pour env 6 pers – peut se faire la veille) : 2 boites de ratatouille / 4 filets de poulet / 100g farine / 50g chapelure / 100g parmesan / 100g beurre / bouillon de volaille

Couper les filets de poulet en dés. Les faire revenir à la poêle dans un peu de matière grasse puis ajouter le bouillon de légume et cuire ainsi jusqu’à absorption du bouillon.Préparer la pâte à crumble : malaxer farine, chapelure, beurre et parmesan râpé pour en faire une pâte grumeleuse.Préchauffer le four à 200°Dans un plat à gratin, étaler 1 boite de ratatouille. Couvrir avec les dés de poulet. Recouvrir avec la 2e boite de ratatouille. Couvrir de pâte à crumble.Mettre au four 15min environ, le dessus doit être doré.

Prenons soin les uns des autres :

– Proposons régulièrement à un enfant de prendre des nouvelles d’un proche isolé en lui téléphonant, en lui écrivant, ou en lui envoyant un dessin….

– Voir, quand cela nous est possible bien sûr, si nous pouvons faire les courses d’un voisin âgé, lui imprimer l’attestation de sortie….

– Remercions nos enfants pour les efforts et le bon coeur qu’ils mettent à nous rendre service quand ils le font

Grandissons spirituellement avec les contraintes imposées par le confinement : De nombreuses initiatives voient le jour grâce à internet (cela nous permettra au passage  de voir cet outil sous un autre jour !)

– Messes télévisées

– Ecoutons notre Pape « Nous devons redécouvrir l’importance des petits gestes, des petites attentions à avoir envers nos proches, notre famille, nos amis  » 

– nombreux blogs mis à jour régulièremement : padreblog à 17h chaque jour / Eglise Lyon Centre (louange et temps d’enseignement le mercredi à 19h30) / chaine youtube du Père René Luc et tant d’autres belles initiatives pour tous les âges, toutes les sensibilités. 

– Prions, confions les malades, les familles endeuillées, les personnes seules, les personnes fragiles, le personnel hospitalier si dévoué

– Partageons nos intentions de prière lorsque nous le souhaitons, afin de les porter à plusieurs
– Nous vous proposons également de nous partager vos difficultés et vos joies sur notre adresse mail ; n’hésitez pas, si vous en ressentez le besoin, à demander de l’aide. Nous veillerons à y répondre au mieux. Sachez que les AFC ont mis en place un service d’aide aux familles qui le demandent.
Nous espérons que la situation s’améliorera rapidement et qu’elle sera pour chacun de nous l’occasion de grandir humainement et spirituellement. Que chaque famille soit assurée de notre dévouement et de nos prières en ces temps difficiles.

Valérie Devin

Blandine Nottet

Référentes Chantiers-éducation du Rhône

chantier.education69@gmail.com