La Marche pour la Vie à Lyon : c’est ce dimanche 2 octobre !

PMA, GPA, avortement, et maintenant euthanasie… Venez faire entendre une autre voix ! Venez défendre une société qui protège la vie et les plus faibles dès leur conception et jusqu’à leur mort naturelle.

RDV ce dimanche 02 octobre à 16h, quai Augagneur, devant la Préfecture du Rhône, à Lyon. On vous attend nombreux !

Vous ne pouvez pas venir, mais la défense de la vie vous tient à coeur ? Vous pouvez soutenir la Marche pour la vie par vos prières et par vos dons : ici 

Soirée « pétales de roses » : venez confier vos intentions à l’intercession de Ste Thérèse (Craponne, 2 octobre)

Vous portez des fardeaux, des inquiétudes ? venez les confier au Seigneur par l’intercession de Ste Thérèse !

Une soirée « Pétales de roses », c’est un temps de prière beau, simple, fervent, pour tous, qui permet à chacun de déposer concrètement, et en toute discrétion, ses intentions. Ste Thérèse nous invite à la confiance, elle intercède puissamment auprès de Jésus !

Vous êtes attendus nombreux !

Etudiants, jeunes pros, vous êtes confrontés à la transidentité ? Aude Mirkovic vous propose une conférence pour y voir clair (Lyon, 4 octobre)

Au lycée, à la fac, au travail, vous cotoyez des garçons qui demandent à être identifiés comme filles et des filles qui demandent à être « genrées » au masculin.

En France, de plus en plus d’enfants et d’adolescents revendiquent une « identité de genre » différente de leur sexe biologique.

Les réseaux sociaux, les médias et jusqu’à la loi promeuvent l’utopie que chacun, dès son plus jeune âge, devrait pouvoir auto-déterminer son identité de genre en fonction de son ressenti sans tenir compte de son sexe. Le déni du réel pourrait-il être une voie d’épanouissement ?

Aude Mirkovic, porte-parole de l’association Juristes pour l’enfance, donne mardi 4 octobre, à 19h45, 16 quai Sarrail à Lyon, une conférence pour les étudiants et jeunes pros, afin de proposer quelques clés de compréhension et de discernement sur ce phénomène de la « transidentité » chez les jeunes, qui peut déstabiliser et troubler ceux qui y sont, ou y seront, confrontés.