« Sommes-nous encore libres de protéger la vie ? » Lettre ouverte au président Macron

Dans son discours du 19 janvier 2022, inaugurant la présidence française de l’Union européenne pour les mois qui viennent, Emmanuel Macron a déclaré vouloir réviser la Charte européenne des droits fondamentaux en y ajoutant notamment l’avortement. Le président de la Fédération des Associations familiales catholiques d’Europe (FAFCE), Vincenzo Bassi, ainsi que son président d’honneur, Antoine Renard, lui ont adressé une lettre ouverte. La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) représente 28 associations locales et nationales. La FAFCE détient un statut participatif auprès du Conseil de l’Europe depuis 2001 et fait partie de la plateforme des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Voici la lettre (merci au site internet Famille chrétienne pour la version française) :

Lettre ouverte à Emmanuel Macron :

« Sommes-nous encore libres de protéger la vie? »

Bruxelles, le 20 janvier 2022

Monsieur le Président,

À la suite de votre discours devant le Parlement européen marquant le début de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, nous souhaitons vous faire part de nos préoccupations quant aux contradictions de vos propos.

Si d’un côté vous parlez d’un « Etat de droit qui est existentiel de notre Europe », vous proposez d’un autre côté d’inscrire dans la Charte des droits fondamentaux une pratique qui est illégale dans certains États membres de l’Union Européenne.

De même, vous soulignez, à juste titre, que cette Charte a consacré « l’abolition de la peine de mort partout dans l’Union », mais vous souhaitez néanmoins reconnaître comme droit fondamental une pratique considérée par de nombreux concitoyens comme une violence fatale faite à nos membres les plus vulnérables.

La reconnaissance d’un prétendu droit à l’avortement serait de surcroît en contradiction flagrante avec la Charte elle-même, qui consacre dès ses deux premiers articles l’inviolabilité de la dignité humaine et le droit à la vie.

Monsieur le Président,

Nous sommes inquiets face au rétrécissement des espaces de liberté pour tous ceux qui, en accord avec la science, croient que la vie humaine commence dès la conception.

En 1948 Denis de Rougemont affirmait que « la conquête suprême de l’Europe s’appelle la dignité de l’Homme et sa vraie forme est dans la liberté ». Devons-nous craindre que des limites seront posées à la liberté de prendre nos responsabilités par rapport à une vie naissante, en accompagnant les mères et des familles en difficulté ?

Monsieur le Président,

Nous vous invitons avec sincérité à ne pas utiliser cette présidence à des fins politiques et idéologiques. Nous vous invitons à travailler pour le bien commun de nos peuples, de nos familles et de nos enfants, qui sont l’avenir de l’Europe. Notre Fédération, avec toutes les personnes de bonne volonté, se met au service des institutions pour travailler ensemble de manière constructive, dans le respect des principes de subsidiarité et de proportionnalité. Si ces bases communes manquent, les mots valeurs et démocratie qui vous sont chers seront vidés de leur sens.

Nos sociétés méritent au contraire des politiques européennes concrètes, solidaires, efficaces, fondées sur les besoins réels des familles, pour affronter sérieusement le triple défi des transitions : digitale, environnementale et démographique.

Veuillez agréer, Monsieur le président de la République, l’expression de notre plus parfaite considération.

Vincenzo Bassi, Président
Antoine Renard, Président d’honneur

Fin de vie : prendre soin des personnes jusqu’à leur mort. Soirée d’échange grand public le 31 janvier à Lyon

A l’hôpital, en EHPAD ou à domicile, proches, soignants, membres d’équipes d’aumônerie, d’associations, …

Quels soins et quelles présences pour accompagner des personnes en fin de vie ?

Comment cela interroge-t-il aussi notre rapport à la mort et à la souffrance ?

Soirée grand public d’échanges à partir de l’expérience d’une infirmière et d’un aumônier

Soirée d’échanges avec les intervenants : 

·       Laure Marmilloud, infirmière en équipe mobile de soins palliatifs et philosophe

·       Père Vincent Feroldi, aumônier d’hôpital

La soirée aura lieu le 31 janvier 2022 à 19h00

Dans la Basilique saint Bonaventure – 7, place des Cordeliers 69002 Lyon

Camp ski-prière du diocèse (13-19 février) : il reste des places !

Vous avez des enfants entre 13 et 17 ans (de la 4e à la Terminale) à occuper pendant les vacances de février ? Offrez leur une semaine de ski qui leur permettra d’approfondir leur foi !

Comme les années précédentes, le camp ski-prière aura lieu dans le grand chalet – au bord des pistes – de Saint-Jean-d’Arves, station familiale au cœur des Sybelles (cinquième domaine skiable de France), dans la vallée de la Maurienne. Le camp se déroulera dans un esprit chrétien de joie, d’amitié et de service. Les matinées seront consacrées à des activités d’approfondissement de la foi et à des temps de prière. Après un déjeuner tôt, le ski aura lieu de 12h30 à 17h00. Au retour du ski, temps calme, services, dîner et veillée. 

Les adolescents de tout niveau de ski sont attendus, pour faire de belles rencontres et grandir dans la foi – notamment ceux qui ne connaissent pas encore les sports d’hiver.

Vous avez des enfants entre 18 et 25 ans ? Proposez-leur un week-end à Paris avec AFC jeunes les 11-13 mars !

Parents, vous souhaitez que vos jeunes de 18-25 ans se forment à l’anthropologie chrétienne et à la culture de vie, qu’ils fassent de belles rencontres ?

Invitez-les à vivre un week-end d’expériences enrichissantes en plein coeur de Paris du vendredi 11 mars 19h au dimanche 13 mars 16h.

Au programme :

Vendredi 11 mars

  • 19h : Accueil au Café Joyeux sur les Champs-Elysées, apéro et dîner

Samedi 12 mars

  • Atelier d’éloquence avec Laura Sibony (Fondatrice de École de la Parole)
  • Témoignage de Paul Sugy, journaliste au Figaro : « Comment la foi peut éclairer un engagement professionnel « 
  • Balade dans Paris en Segway
  • Expérience de maraudes auprès des personnes sans-domicile

Dimanche 13 mars

  • Rencontre avec Mgr Rougé, évêque du diocèse de Nanterre
  • Messe
    (Fin à 16h).


Hébergement à l’auberge de jeunesse ADVENIAT, près des Champs-Elysées.

60 € tout compris (sauf transports)

(Réservé aux 18-25 ans)

Renseignements :  Bénédicte 06 21 48 29 45