Communiqué de presse : Les AFC reçues à l’Élysée

Hier, mercredi 13 octobre, une délégation des Associations Familiales Catholiques a été reçue à l’Élysée par le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, et plusieurs de ses proches conseillers.


Un an après un premier rendez-vous, nous sommes venus redire que la famille est une promesse d’avenir pour notre société et non une réalité du passé. Les familles stables, durables, ouvertes à la vie, attentives à l’écologie sont la solution aux défis actuels.


Nous avons rappelé que la structure intime de la société n’est pas constituée de  » foules solitaires « , voire de segments clientélistes à satisfaire, mais de familles qui permettent, et elles seules, l’enracinement de chaque personne et, de proche en proche, tissent la trame de notre société. L’Etat se doit d’aider les familles à faire ce qu’elles seules savent mettre en œuvre : la solidarité de proximité comme l’épidémie de la Covid-19 l’a magistralement démontré.


Nous sommes revenus sur la loi de bioéthique et avons demandé que la France porte l’abolition mondiale de la GPA


Nous avons demandé aussi de considérer l’IVG comme un problème de santé publique et de mettre en place une véritable politique de prévention.


Nous avons également fait remarquer que la politique familiale attend des mesures très fortes en faveur de la natalité car la relance ne peut être seulement économique. Elle doit aussi investir dans l’écosystème naturel de chacun, la famille.  Développer la politique familiale n’est pas une dépense de plus mais un investissement pour l’avenir.


Nous avons abordé la question de la liberté scolaire et de la protection des mineurs contre la pornographie.


Enfin, nous avons plaidé pour le développement des soins palliatifs plutôt que la légalisation de l’euthanasie qui entraînerait de facto le constat que certains sont de trop dans la société. Il nous a été répondu que la question n’était  » pas mûre « .

Nous continuerons donc à être extrêmement attentifs à cette ligne rouge avec le candidat Macron, comme avec tous les autres candidats.  

ALERTE ! La terrifiante loi Gaillot revient au Parlement fin novembre.


⚠️ Si nous ne faisons rien, les politiques LREM vont étendre le délai légal d’avortement à 14 semaines, contre l’avis des Français et du syndicat des gynécologues. 
➡ Un avortement à 14 semaines, c’est une réalité ignoble. Elle implique une dissection à l’intérieur du ventre de la mère. Elle implique d’écraser les os du crâne de l’enfant. 
Si nous n’agissons pas, ces avortements vont être non seulement possibles, mais remboursés, massifiés, voire encouragés, parfois même célébrés. 
✊ EXIGONS L’ABROGATION IMMEDIATE DE CETTE PROPOSITION DE LOI.AGISSONS DES MAINTENANT EN SIGNANT ET EN PARTAGEANT CETTE PETITION.

1er ROSAIRE POUR LA VIE 2021-22 – 16 OCTOBRE 10H30, ESPLANADE DE FOURVIERE

Lyon, le 13 octobre 2021, «  A Fatima, Marie déclare :  « Je suis Notre-Dame du Rosaire « 

Nous commençons dans l’espérance et la persévérance notre neuvaine de rosaires mensuels pour la défense de la vie des enfants dans le sein de leur mère.

Venez nombreux, animés par l’amour de ces touts petits. Nous prierons particulièrement pour les futures mamans en détresse

«  Nous Te prions, Seigneur, pour toutes ces personnes qui doivent faire un choix bioéthique difficile.

    Donne-leur Ton esprit d’amour pour les aider à discerner «   Monseigneur de Germay, évêque de Lyon -Prière et jeûne- juin 2021

Nous recueillons des appels de SOS DETRESSE ( dont le site a été fermé!) :

La solitude de ces pauvres futures mères est aggravée par l’isolement social actuel favorisant l’indifférence, et de façon plus vaste la progression active d’une société sans âme, modelée par des médias acharnés.

C’est ainsi que nous vous proposons et recommandons : 

DEVENIR FAMILLE-MARRAINE D’UNE MAMAN ISOLÉE ( voir tract ci-dessous avec les contacts téléphone,site) ou cliquez sur l’image