Communiqué de presse : Réflexion de la COMECE et de la FAFCE sur le rôle des personnes âgées en période de changement démographique


« Les personnes âgées sont un don et une ressource, […] elles ne peuvent être considérées séparément de nos communautés », déclarent la Commission des Épiscopats de l’Union européenne (COMECE) et la FAFCE dans un document de réflexion sur « Les personnes âgées et l’avenir de l’Europe », publié conjointement le jeudi 3 décembre 2020. Les secrétaires généraux de la COMECE et de la FAFCE : « Transformons la crise de Covid-19 en une opportunité pour changer de paradigme et régénérer notre façon d’aborder le sujet les personnes âgées ».

Intitulé « Les personnes âgées et l’avenir de l’Europe : solidarité intergénérationnelle et soins en période de changement démographique », le document appelle les décideurs politiques européens et nationaux à développer un nouveau paradigme pour régénérer notre manière de penser, en période de changement démographique et de contexte actuel de pandémie.

Le document de réflexion de la COMECE et de la FAFCE fait suite à la publication du « Rapport sur l’impact du changement démographique en Europe » de la Commission européenne et constitue une contribution pour le futur « Livre vert sur le vieillissement », dont la publication est prévue pour 2021.

« Les personnes âgées font partie intégrante de la famille, elles sont une source de soutien et d’encouragement pour les jeunes générations. Elles ne peuvent être séparées de la société et des réseaux relationnels » – lit-on dans le document de la COMECE et de la FAFCE, qui souligne que les personnes âgées ne sont pas seulement des personnes vulnérables, mais aussi des acteurs dynamiques de la vie sociale.

L’actuelle pandémie de COVID-19 a révélé des vulnérabilités cachées dans nos sociétés et les personnes âgées restent souvent en marge de la vie quotidienne. Selon la COMECE et la FAFCE, il est temps de reconnaître le rôle crucial des personnes âgées, de les protéger, de les soutenir et de les inclure, en leur assurant une pleine participation à la vie sociale.

Le document de réflexion recommande aux gouvernements nationaux d’utiliser les ressources du plan de relance proposé par l’UE pour investir dans les liens intergénérationnels et dans de nouvelles structures de solidarité – notamment les soins informels, le bénévolat et les environnements urbains adaptés aux personnes âgées – ainsi que dans des politiques démographiques et familiales.

Cette publication a été élaborée en collaboration avec un groupe de travail ad hoc d’experts sur la situation des personnes âgées dans l’UE. Le document sert de point de départ pour une discussion plus approfondie sur le sujet, qui comprendra également un webinaire prévu pour 2021.

La Marche Pour la Vie aura lieu le 17 janvier 2021 !

Chers amis bénévoles de la Marche Pour la Vie,

L’actualité sanitaire omniprésente ne peut pas nous faire oublier le combat que nous menons ensemble depuis des années pour la défense des plus petits, alors même qu’ont été votées en première lecture au Parlement ces dernières semaines des dispositions inacceptables: allongement du délai légal de l’avortement de 12 à 14 semaines, suppression de la clause de conscience des médecins spécifique à l’IVG, avortement possible jusqu’au neuvième mois pour « détresse psychosociale ». 

L’année 2020 pourtant très largement confinée n’aura pas empêché le législateur français de redoubler d’ardeur pour s’attaquer aux plus jeunes membres de l’espèce humaine, y compris avec l’extension de la durée pour l’avortement chimique de 7 à 9 semaines !

Nous ne pouvons pas nous taire, et réaffimons notre attachement à la protection de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle. 

Alors, avec vous,  et à quelques semaines de la deuxième lecture du projet de loi de bioéthique au Sénat, nous repartons en campagne pour continuer d’être les témoins de la grandeur de toute vie humaine.

Sa forme, au vu du contexte, sera différente des Marches précédentes, avec un rassemblement et en même temps un événement numérique, mais une chose est sûre, elle reposera sur la motivation et la mobilisation de ses bénévoles !

Alors dès maintenant, devenez bénévoles ! Sans vous, rien ne pourra se faire : nous comptons sur vous pour assurer l’animation, la sécurité et la logistique !

Merci de votre aide !

Au service de la Vie,

Cécile

Responsable pôle Bénévoles Marche pour la Vie 

Communiqué de presse Messes à plus de 30 personnes : la détermination des AFC a porté ses fruits !

Dimanche dernier, 29 novembre, le Conseil d’Etat, a entendu les requêtes portées par plusieurs associations et a enjoint le « Premier ministre de modifier, dans un délai de trois jours à compter de la notification de la présente ordonnance, en application de l’article L. 3131-15 du code de la santé publique, les dispositions du I de l’article 47 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, en prenant les mesures strictement proportionnées d’encadrement des rassemblements et réunions dans les établissements de culte. ».


Cette mesure apparaissait comme incohérente, inapplicable et méprisante à l’égard des religions alors que les transports, entre autres, accueillent du public sans limite de densité.


La détermination des Associations Familiales Catholiques – qui étaient représentées à l’audience, aux côtés d’autres associations, notamment le CPDH – a porté ses fruits.  


Pour les Associations Familiales Catholiques, il s’agit d’une mesure de paix sociale. Elles se réjouissent que tous les fidèles puissent de nouveau assister à leur culte.