Touche pas à ma constitution ! (Lyon, 1er juillet)


Aux Etats-Unis, en reconnaîssant que la Constitution américaine ne contient pas de droit à l’avortement, la Cour Suprême a rendu aux États fédérés le pouvoir de légiférer sur cette question, remettant ainsi en cause l’arrêt Roe vs Wade. Ce sont déjà treize états qui abrogent le droit à l’avortement suite à cette décision de la Cour Suprême.
En réaction, la majorité présidentielle française, autour d’Aurore Bergé, a aussitôt souhaité voir inscrit le droit à l’avortement dans la Constitution française. L’Association « Choisir la Vie » rappelle que l’avortement supprime chaque année plus de 230 000 petites vies humaines et meurtrit physiquement et psychologiquement les femmes qui y ont recours, très souvent objets de pression par leur entourage.

Ce vendredi soir à 19h30, venez dire non à l’inscription de l’avortement dans la constitution !

RDV 19h30 au Palais des 24 Colonnes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.