Conférence (zoom) exceptionnelle de l’AFC Villefranche : « PMA : CE QU’ON NE VOUS DIT PAS » par Olivia SARTON – 4 dates au choix : lundi 28 septembre – mercredi 30 septembre – lundi 12 octobre ou mercredi 14 octobre 2020, de 20h30 à 22h30

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chères familles, en lien avec l’AFC de Mâcon, vous est proposée une conférence exceptionnelle :
« PMA : CE QU’ON NE VOUS DIT PAS »par Olivia SARTON4 dates au choix : lundi 28 septembre – mercredi 30 septembre – lundi 12 octobre ou mercredi 14 octobre 2020, de 20h30 à 22h30.
ZOOM vous permet d’y assister de chez vous gratuitement et même d’y participer en fin d’exposé par vos questions.Nous éviterons ainsi les risques de contagion liés au COVID. Les frais seront pris en charge par les AFC. Par ailleurs, se battre juridiquement pour protéger les enfants coûte cher . Aidez JPE en adressant vos dons à « Juristes pour l’enfance », 23 rue Royale – 69001   Lyon
Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous. Les délais étant très courts, merci de répondre par le lien ci-dessous avant le vendredi soir 25 septembre
https://doodle.com/poll/55r67tt5w888inwLa date retenue sera celle qui réunira le plus d’audience.Un lien Zoom sera adressé aux inscrits le jour même à leur adresse mail.N’hésitez pas à inviter vos connaissances à nous rejoindre et à s’inscrire, même après la date du 25 septembre.

Un petit mot d’Aude Mirkovic (venue à Villefranche le 17 octobre 2019)
« Hélas, l’actualité ne s’est pas (encore) arrangée et le projet de loi bioéthique, adopté en seconde lecture à l’Assemblée cet été le 31 juillet à 3h40 du matin ! va revenir au Sénat pour une seconde lecture. Il est donc encore temps de travailler à la prise de conscience sur ces sujets si graves (PMA sans père, GPA, IMG…). L’appel à la mobilisation du 10 octobre prochain y contribuera.Olivia Sarton, ancienne avocate qui travaille depuis un an avec moi à Juristes pour l’enfance vient de publier au printemps 2020 le livre « PMA : ce qu’on ne vous dit pas » (ed. Tequi 2020). Elle vous proposera un éclairage pour mieux comprendre les enjeux financiers et idéologiques qui sous-tendent le projet de loi, et qui justifient que l’on passe sous silence les dommages collatéraux nombreux de ce marché de la PMA.Elle renouvelle ainsi le sujet de manière fort intéressante et éclairante. Pas d’ennui possible !La marchandisation du corps humain dans le projet de loi de bioéthique : Les promoteurs de ce projet affirment, de manière bien trompeuse, qu’il s’agit d’une loi d’amour. La réalité est bien différente. Business de la fertilité, marchandisation du corps humain, blanc-seing donné aux dérives scientifiques, c’est ce qui est mis en oeuvre dans ce projet. Les conséquences ne se feront pas attendre longtemps. Déjà, après le vote en Seconde lecture du projet de loi à l’Assemblée nationale, les marchands d’enfants ont organisé début septembre à Paris un salon « Désir d’enfants » où ils ont vendu sans états d’âme leurs prestations.Alors, TOUS derrière nos écrans pour une soirée passionnante! À bientôt. »


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.