A l’occasion de la promotion de son livre « PMA, ce qu’on ne vous dit pas », Olivia Sarton propose de donner une conférence.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de loi bioéthique, adopté en seconde lecture à l’Assemblée cet été le 31 juillet vers minuit, va revenir au Sénat pour une seconde lecture. Il est donc encore temps de travailler à la prise de conscience sur ces sujets. L’appel à la mobilisation le 10 octobre y contribuera, mais une conférence permet également de se former !

Un des moteurs principal de ce projet de loi est le marché, le business de l’humain et de la procréation. En avoir conscience, permet de le faire savoir autour de soi et d’éclairer ceux qui n’entendent que le verbatim officiel du gouvernement et de la majorité (« une loi d’amour »). Cf présentation ci-dessous

Si cela peut intéresser une association de la région, je serai ravie d’intervenir !

Olivia SARTON

La marchandisation du corps humain dans le projet de loi de bioéthique : 

Les promoteurs de ce projet de loi affirment, de manière bien trompeuse, qu’il s’agit d’une loi d’amour. La réalité est bien différente. Business de la fertilité, marchandisation du corps humain, blanc-seing donné aux dérives scientifiques, c’est ce qui est mis en œuvre dans ce projet.

Les conséquences ne se feront pas attendre longtemps. Déjà après le vote en 2nde lecture du projet de loi à l’Assemblée nationale, les marchands d’enfant ont organisé en septembre à Paris un salon « Désir d’enfant » où ils comptent vendre sans état d’âme leurs prestations. 

Olivia Sarton auteur de « PMA, ce qu’on ne vous dit pas » paru aux éditions Tequi au printemps 2020, vous propose un éclairage pour mieux comprendre les enjeux financiers et idéologiques qui sous-tendent le projet de loi, et qui justifient que l’on passe sous silence les dommages collatéraux nombreux de ce marché de la PMA.

www.librairietequi.com/article-2050-olivia-sarton.aspx

contact : olivia@dujonchay.com


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.