Si nous ne pouvons pas nous serrer la main, serrons-nous les coudes ! Les AFC lancent « Esprit de famille »…

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis quelques jours, les restrictions de déplacement mises en place pour freiner la propagation du Covid-19 nous obligent à rester le plus possible cloitrés chez nous.

Une fois passée la stupeur, nous devons inventer un nouveau mode de vie avec des contraintes imposées à tous les membres de la famille. 

Ce bouleversement dans nos habitudes vient se conjuguer avec d’autres facteurs :  l’incertitude économique, la crainte pour nos proches fragiles, la présence inhabituelle des enfants parfois cumulée à celle d’un parent en télétravail, l’école à faire à la maison.

La famille est le lieu principal où vont s’expérimenter ces nouvelles façons de vivre ensemble.

Dans cette situation, qui pourrait durer plusieurs semaines, la tentation est grande de baisser les bras et de se replier sur soi. Pourtant, il va nous falloir garder le moral jusqu’au bout.

C’est au sein la famille, qui est, plus que jamais la cellule de base de la société, que nous avons trouvé du réconfort, faisant fi des risques de contamination. Car c’est en elle que nous avons confiance. Et c’est auprès d’elle que nous puiserons des ressources insoupçonnées pour affronter l’épreuve dans la durée.

Nous avons vu les Italiens s’encourager en chantant aux balcons, des scouts ont fait des dessins pour soutenir médecins et infirmières, des restaurateurs ont offerts leur surplus à des personnes à la rue. Les idées ne manquent pas pour s’entraider sans prendre de risques, ni pour les uns, ni pour les autres :  proposer à ses voisins de déposer des courses sur le seuil de la porte, partager sa box avec ses voisins, coudre des masques en tissu et les offrir à ses proches en contact avec la population (à laver à 90°), sortir le chien de son voisin fatigué, jouer d’un instrument de musique sur son balcon. Et si nous n’avons pas les numéros de téléphone de nos voisins, rien ne nous empêche de glisser un mot sous la porte ou dans la boîte aux lettres.

Sans nous déplacer, la technologie nous permet aujourd’hui d’entretenir des relations avec nos proches en toute sécurité sanitaire : petits mots, photos, vidéos et dessins s’envoient en quelques clics. Le téléphone n’est pas encore parasité, profitons-en pour prendre des nouvelles de nos parents, amis, relations, seuls ou isolés sans oublier les prêtres. Faire une liste pour n’oublier personne et instaurer un tour au sein de la famille pour multiplier les interlocuteurs.

Enfin, dans l’impossibilité de trouver du réconfort dans l’Eucharistie, la communauté paroissiale peut néanmoins se retrouver en pensée pour un temps de prière, à une heure convenue, depuis chez soi.

A nous de faire preuve d’imagination pour que, vivre ensemble mais séparément, durant ces quelques semaines, en n’oubliant personne, soit supportable.  Lavons-nous les mains et serrons-nous les coudes !

NOUVEAU : Groupe Facebook AFC : « Esprit de famille« 

Les AFC lancent un groupe Facebook pour les familles pour nous permettre d’échanger sur les bonnes idées : éducation, livres ou films pour la famille, activités pour les enfants comme pour les adultes…

Partagez vos astuces pour vivre au mieux ce temps de confinement en famille.

https://www.facebook.com/groups/2830365377059978/?utm_source=Oximailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=NL%201%20sp%C3%A9ciale%20confinement


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.