Propositions de l’AFC Rive-Gauche, face à l’épidémie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Familles solidaires vers le bien commun
Chers adhérents, chères familles,

La situation pandémique liée au Covid-19 et les annonces faites par le président de la république jeudi soir et par le premier ministre hier soir nous placent dans une situation inédite.

En tant qu’association familiale, nous sommes appelés à participer à la solidarité nationale. Notre première proposition est de créer des cellules d’entraide. Le dispositif est détaillé ci-dessous.

Notre assemblée générale, que nous projetions de faire au mois de mai, sera probablement reportée début septembre.

Merci pour votre aide.

Nicolas Carel.
Cellules d’entraide familiales
La solidarité en vue du bien commun

Avant de rentrer dans les détails pratiques, il me semble nécessaire de nous donner un objectif, le plus haut possible : celui de participer au bien commun.
Notre rôle immédiat en vue du bien commun Le fil conducteur est donc de permettre à toutes nos familles de conserver les conditions sociales permettant leur épanouissement. Pour ordonner notre action, dans ces conditions sociales, nous plaçons dans l’ordre : La santé : éviter d’être contaminé par le Covid. Gérer les pathologies existantes.Le travail : permettre aux parents de continuer à exercer une activité professionnelle afin de léser le moins possible l’économie. En cas d’impossibilité d’exercer une activité professionnelle, remplacer par une activité de solidarité, qui sera toujours un travail. Éviter à tout prix l’oisiveté. La gestion partagée des gardes d’enfant est une des premières actions à mener, mais depuis ce dimanche est limitée aux enfants des personnes nécessaires à la gestion de la crise (santé et autres services critiques).
L’éducation : nos enfants sont priés de ne plus aller à l’école. Pour autant, l’activité d’enseignement ne s’arrête pas. Nos enfants doivent comprendre qu’il ne sont pas en vacances, mais qu’il faut qu’ils apprennent différemment. Les enseignants feront leur maximum, mais nous devons les aider en ayant de l’imagination avec les outils à distance.
S’approvisionner : Ce ne devrait pas être un problème, sauf augmentation abusive des prix des produits de première nécessité.Votre AFC est une association de consommateurs. L’action locale doit permettre de repérer les abus et de remonter au niveau national. N’hésitez pas à nous signaler les cas que vous repéreriez. 
Les personnes âgées : Vérifier que les personnes âgées à proximité immédiate soient approvisionnées, en bon état de santé. Vérifier qu’elle soient en contact régulier avec une personne en mesure de les aider. Ne pas les visiter, sauf nécessité.
Le contact social : Le contact social est nécessaire pour garder le moral. Repérer les situations de solitude, les personnes seules. Il n’est pas nécessairement physique, un appel téléphonique régulier c’est déjà énorme. Dans nos contacts, pensons à ne pas ajouter de stress et à apporter douceur et apaisement. C’est très difficile, mais ce n’est pas la fin du monde.
Un réseau de responsables de cellules d’entraide Pour organiser l’entraide, nous allons avoir besoin d’un grand nombre de responsables, un par arrondissement ou par quartier. Le bon fonctionnement de ce système d’entraide repose sur une grande décentralisation. Le responsable est chargé de trouver des responsables de cellule ou d’identifier celles qui se créeraient spontanément parmis les adhérents.

Rôle de la cellule d’entraide
La taille d’une cellule d’entraide doit être réduite. 5 familles me semble une limite. Sauf pour la garde des enfants des personnels soignants, et urgences, l’absence de contact physique doit être la règle. Pour cela les cellules d’entraide doivent éviter d’être imbriquées. Pour les cas nécessaires, elles doivent permettre d’assurer les déplacements sans prendre les transports en commun, la proximité par quartier, école, paroisse est importante. C’est pourquoi l’implication de chacun est nécessaire. Les grands enfants seront appelés à aider dans la mesure de leurs possibilités.

Pas tout seul Les associations de parents d’élèves, dans leur mesure, sont aussi un acteur de la solidarité. Pour les personnels soignants on peut signaler l’initiative enpremiereligne. Mais l’action des AFC couvre au delà des simples besoins éducatifs. Il est important de s’appuyer sur les cellules solidaires qui existent déjà. Je pense en particulier aux chantiers éducations constitués.

Des outils Pour faire simple, nous allons dans un premier temps fonctionner par mail. Les numéros de téléphone des différents responsables ne seront diffusés par ce canal, si accord. Sur le site web de la fédération, figurerons les nom et mail seulement. Chaque cellule d’entraide choisi sa manière de fonctionner.

Il nous faut recenser : Les besoins de garde [enfants de personnel soignant] et d’éducation guidéeLes personnes capables d’assurer garde et suivi scolaire (ne pas oublier nos grands enfants) et les disponibilités.
Les lieux possibles Recensement Un questionnaire vous sera envoyé dans un mail séparé. Ne pas répondre directement à ce mail.
Respecter les basiques de la garde d’enfant Éviter au maximum d’être seul avec plus de 6 enfants. Il y a des normes d’encadrement et il est bon de s’y référer pour la sécurité de tous.

L’adhésion en ligne est disponible sur notre nouvel outil de gestion des adhérents. Vous avez maintenant un espace personnel en conformité avec le RGPD. Dans cet espace personnel, vous pouvez mettre à jour vos données et renouveler votre adhésion : https://felix.afc-france.org/espace-adherent/login

Toutes les infos sont sur
www.afc69.fr
AFC Lyon Rive Gauche – 4 rue des remparts d’Ainay 69002 LYON

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.