Manifestation du 12 septembre à Lyon à 18h contre la PMA sans Père

Rendez-vous place Bellecour à 18h

Une animation musicale est prévue à partir de 17h00.

Fin de la manifestation à 19h15.

Nous écouterons :

Bertand Vergely, philosophe, auteur de nombreux ouvrages

Alexandra Henrion-Caude, médecin, généticienne spécialiste de l’épigénétique

Raphaël Nogier, médecin

Étienne Gaisne, chirurgien,

René Écochard, professeur d’épidémiologie

André Orluc, médecin

Aude Mirkovic, juriste

Ce rassemblement durera environ une heure et quart. Il est important que nous nous opposions fermement à un projet de loi dénué de raison et bâti sur une idéologie dangereuse. L’extension de la PMA à toutes les femmes veut dire que l’on va « fabriquer » des enfants sans père en utilisant les infrastructures de notre système de santé. Cette loi, si elle est votée, aura des répercussions profondes, elle modifiera la filiation en France, fragilisera les enfants, dévoiera la médecine et coûtera cher à la sécurité sociale.

Les Français n’ont pas encore compris la portée de ce projet de loi. Il faut donc, à travers des manifestations de toute sorte, attirer l’attention, informer et dire NON.

Venez nombreux. Très nombreux.

Le moment étant grave, n’apportez pas de drapeaux colorés.

Tabouret pliant recommandé pour les personnes qui veulent s’asseoir.

Si vous êtes médecin ou personnel de santé, merci d’apporter une blouse blanche.

___________________________________________________________________

Cette action n’est pas la seule que les AFC mènent, la fédération du Rhône a été à la rencontre de nos députés et sénateurs. Bien que la position de certains étaient bien connue, d’autres se sont révélés beaucoup plus ouverts, voire en opposition avec la ligne de leur parti.

Les élus suivants nous ont reçu :

•Jean-Louis Touraine LREM (député)

•Blandine Brocard LREM (député)

  • François-Noël Buffet LR (sénateur)

• Michèle Vuillien MODEM (sénateur)

Des rendez-vous sont pris pour rencontrer :

•Cyrille Isaac-Sibille MODEM (député)

•Thomas Rudigoz LREM (député)

•Thomas Gassilloud LREM (député)

_____________________________________

Où en sommes-nous ?

les auditions sont en cours concernant la loi bioéthique et le passage en première lecture est prévu à l’Assemblée nationale dans moins de 3 semaines, le 24 septembre.

 Communiqué du Docteur Raphaël Nogier, pour l’association Cosette et Gavroche :

Après avoir entretenu durant plusieurs mois un battage médiatique inédit en faveur de l’extension de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes seules, le gouvernement vient de lancer le projet de loibioéthique.

Les Français ont-ils bien pris conscience des enjeux d’une telle loi ? Ont-ils compris qu’en inséminant des femmes avec du sperme de donneur, – on va fabriquer des orphelins de pères. – on enterre le rôle spécifique du père dans l’éducation de l’enfant. – on va utiliser la médecine et les médecins, non plus pour soigner, mais pour appliquer un programme politique idéologique. – on ouvre la voie du « bébé sur mesure » pour toutes les femmes et donc à l’eugénisme.

Les Français veulent-ils vraiment de cette révolution culturelle majeure qui ne tient pas compte de l’intérêt supérieur de l’enfant ? Savent-ils que derrière tout cela, il existe un marché considérable que le monde industriel convoite ?

L’association Cosette et Gavroche, composée de nombreux médecins, personnels soignants et éducateurs rappelle qu’un enfant n’est pas un objet de consommation. Priver volontairement un enfant d’une relation structurante avec son père ou un référent paternel relève de l’irresponsabilité, de la maltraitance et de l’abus de pouvoir. L’association rappelle que 2.000 médecins français ont signé un manifeste clair contre l’extension de la PMA (www.lemanifestedesmedecins.fr).

L’association Cosette et Gavroche organise un grand rassemblement place Bellecour à Lyon le JEUDI 12 SEPTEMBRE à 18 heures où l’on entendra des philosophes, juristes et médecins qui rappelleront, chacun dans leur domaine, que le rôle de l’État est avant tout de protéger les plus fragiles. L’enfant ne peut pas se défendre seul, c’est pourquoi il appartient aux adultes que nous sommes de les protéger contre les abus en tout genre.

Docteur Raphaël Nogier

PS : pour marquer la gravité de l’enjeu : pas de drapeaux de couleur, pas de musique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.