Parlons « Education » Les Chantiers-Education, groupe de partage pour parents, vous proposent un temps entre parents, à la maison, pour réfléchir sur l’éducation de vos enfants.

Une fiche simple à suivre pour un moment de qualité.

https://oxi90.com/OSZEPXF15/Parlons%20_éducation_.pdf?utm_source=Oximailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=NL%201%20sp%C3%A9ciale%20confinement

Retrouvez la conférence de Véronique Lemoine « Autorité et liberté : les défis de l’éducation »

« Le bonheur passe par la maturité ». Après une définition de la maturité affective, Véronique Lemoine parle de l’autorité, de son évolution durant les dernières décennies et surtout comment l’exercer aujourd’hui à partir de deux outils psycho-éducatifs : l’éducation à la liberté et l’éducation à la frustration.

Véronique Lemoine est psychologue et psychothérapeute depuis près de 20 ans, co-fondatrice de l’association MCAdS (Mieux Connaître l’Angoisse de Séparation) et elle a écrit avec Agnès Daubricourt « Guide de survie à l’usage des parents » (2014).

Cette conférence a eu lieu lors des assises des Chantiers-Education, le 1er février 2019.

🎧 / 🎥 Ecouter ou voir la conférence :

Pour l’écouter voici le lien :

https://drive.google.com/file/d/1HKjgr15CeE3rMBhh-On4mMlskzIhHEvC/view

Pour voir la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=Lk3b6L9ESyQ&list=PLY2V0QMXqguxPDc-o3sXJDQl-YLlUNsCi

« Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ! » : Vous aussi rejoignez un Chantier-Education (service des AFC) !

Lors d’une conversation entre amis, il peut arriver que nous comparions nos expériences éducatives. C’est aussi l’objet des rencontres mensuelles des Chantiers-Éducation.

Et souvent, si ces amis n’ont pas encore d’enfant, sort la phrase « Avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants ! ».
Une phrase qui peut paraître défaitiste. Mais qu’en est-il finalement ?

Les principes…

Lors des rencontres de notre Chantier-Education, il peut ressortir, par exemple, qu’éduquer un aîné peut sembler plus difficile que pour les cadets sans doute parce qu’avec un premier enfant tout parent veut tout bien faire. Ensuite, il arrive que nous perdions nos illusions sur nous-mêmes et que nous nous décontractions avec les suivants.

Alors pour bien éduquer ses enfants, faut-il d’abord perdre toute illusion sur notre capacité à être de « bons parents » ?

A moins d’être immatures ou exceptionnellement insouciants, tout parent débute sa carrière en étant bourrés de principes (plus ou moins bons) qui deviennent autant de projets que la réalité a tôt fait de malmener. Et plus les enfants grandissent, plus nos principes éducatifs sont malmenés !

… maintenant j’ai des enfants

Vient donc (périodiquement) le temps de « l’autocritique ». Et heureusement ! Car à rester accroché à ses projets de départ, nous risquons de passer à côté de ce que sont réellement nos enfants. Mais si cette attitude critique peut sembler nécessaire, elle peut devenir désastreuse quand elle nous conduit à douter du caractère primordial et irremplaçable de notre mission de parents et de notre capacité à la remplir.

Il serait judicieux de se considérer comme de perpétuels apprentis en éducation, ce qui implique la possibilité de faire des erreurs et, dès lors, le droit de se reprendre.

 Géraldine, Chantier-Éducation du Val de Marne